Après convocation du corps électoral : Ghoul appelle Bouteflika à briguer un 5ème mandat

Le président du parti TAJ, Amar Ghoul appelle officiellement à un 5ème mandat. Il réagit quelques minutes seulement après la convocation du corps électoral qui fixe la date de la tenue de la prochaine présidentielle et invite le président Bouteflika à briguer un nouveau mandat.

Crédit photo: DR | Le président du parti TAJ, Amar Ghoul

Le président du parti TAJ, Amar Ghoul appelle officiellement à un 5ème mandat. Il réagit quelques minutes seulement après la convocation du corps électoral qui fixe la date de la tenue de la prochaine présidentielle et invite le président Bouteflika à briguer un nouveau mandat.

 

En effet, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le président de TAJ « salue la convocation par son excellence le président de la république du corps électoral et la tenue du rendez-vous présidentiel le 18 Avril 2019».

Il est important de rappeler qu’en fin 2018, le doute commençait à planer sur la tenue de cette élection présidentielle, surtout avec l’initiative du président du MSP, Abderrazak Makri, concernant la prorogation du mandat du chef et l’initiative du président du parti TAJ, Amar Ghoul qui a plaidé pour la tenue d’une « conférence national de consensus».

«préserver les acquis et la stabilité »

« Nous profitons de la présente occasion, pour renouveler notre invitation au père, Moudjahid, son excellence, le président de la république Abdelaziz Bouteflika, pour continuer à diriger le pays à travers sa candidature à ce scrutin », insistent les dirigeants de TAJ qui rappellent leur disposition « à jouer un rôle important et fondamental à l’occasion de ce rendez-vous, afin de préserver les acquis et la stabilité ».

TAJ est le premier parti à réagir après la convocation du corps électoral par le président de la république Abdelaziz Bouteflika.