Connect with us

Accueil

Approvisionnement de l’Europe en gaz par l’Algérie : les précisions du P-DG de Sonatrach

Published

on

Le Président-Directeur général (P-DG) de Sonatrach, Toufik Hakkar, a affirmé que la compagnie pétrolière nationale demeure « un partenaire et un fournisseur fiable » de gaz pour le marché européen et est « disponible » à soutenir ces partenaires en cas de difficultés.

« Sonatrach est et demeurera un partenaire et un fournisseur fiable de gaz pour le marché européen et est constamment disponible et disposée à soutenir ces partenaires de long terme dans le cas de situations difficiles », a-t-il déclaré, ce dimanche 27 février, dans un entretien accordé au quotidien Liberté.

Hakkar, répondant à une question concernant un eventuel ‘’redéploiement’’ de Sonatrach dans le contexte de la crise ukrainienne, a rappelé que « de par sa proximité de l’Algérie, l’Europe est le marché naturel de prédilection pour les produits énergétiques algériens ». « L’Algérie contribue à hauteur de 11% dans le total des importations en gaz du continent. L’alimentation du marché européen se fait via son réseau de pipelines qui accumule une capacité d’expédition de 42 milliards de Cm3 de gaz naturel et sous forme liquéfiée grâce à une capacité de production de plus de 50 millions de m3 de GNL et une flotte de 6 méthaniers », a précisé le P-DG.

Un fournisseur « fiable »

Sonatrach, ajoute Toufik Hakkar, « entretient des relations commerciales historiques avec des partenaires Européens notamment espagnoles et italiens » qui considèrent la compagnie pétrolière nationale comme « un fournisseur fiable et un acteur important et stratégique sur le marché du gaz ».

Actuellement, Sonatrach « dispose d’une capacité non utilisée sur le gazoduc Transméditerranéen » et elle « pourrait être utilisée pour augmenter les approvisionnements du marché européen ». Plus que ça, « la contribution de Sonatrach pourrait s’élargir aux pays non desservis par les gazoducs reliant l’Algérie et l’Europe à travers des ventes GNL », assure son P-DG.

Capacités

Cependant, tous ces appoints en gaz naturel et/ou GNL restent « tributaires », a-t-il insisté, « de la disponibilité des volumes excédentaires après satisfaction de la demande du marché national, de plus en plus importante, et de ses engagements contractuels envers ses partenaires étrangers ».

D’ailleurs, pour lever toute équivoque sur cette question, la Direction de Sonatrach a publié, ce matin, une précision, se démarquant du titre de l’entretien accordé par son P-DG. « Nous sommes prêts à augmenter les approvisionnements en gaz de l’Europe », a titré le journal Liberté. Mais, pour Sonatrach, il s’agit d’« un titre inspiré par le journal et qui ne répond pas au contenu de l’entretien ». C’est pourquoi, elle dit « ne pas assumer la responsabilité des interprétations tirées par le journal ».    

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR