Connect with us

Politique

Appel contre le contrôle judiciaire de Mohcine Belabbas: l’examen du dossier renvoyé au 9 février

Published

on

© DR | Mohcine Belabbas président du RCD

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger a renvoyé pour le 09 février prochain, l’examen de l’appel concernant la décision de placement sous contrôle judiciaire du président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a indiqué Fetta Sadat, Secrétaire nationale aux droits de l’Homme au sein du même parti.

Le premier responsable du RCD a été placé sous contrôle judiciaire à l’issu de son audition par le juge d’instruction près le tribunal de Hussein Dey, le 10 janvier 2022, dans le cadre de l’enquête liée au « décès d’un ouvrier marocain qui effectué des travaux chez lui ».

Pour rappel, en juin 2020, Mohcine Belabbas a été auditionné par la gendarmerie nationale. Le Parquet général près la Cour d’Alger avait apporté des clarifications, via un communiqué, sur les convocations adressées au chef de parti assurant que celles-ci « entrent dans le cadre d’enquêtes sur une affaire de droit public ».

L’affaire est « liée au  décès d’un étranger qui travaillait sur le chantier d’une résidence privée de Mohcine Belabbas, et que le concerné n’a pas signalé. L’enquête a montré que le travailleur décédé n’avait pas de permis pour travailler en Algérie ».

Rappelons, par ailleurs, que le RCD a reçu jeudi dernier une mise en demeure du ministère de l’Intérieur après la réunion des acteurs politiques et des activistes de la société civile le 24 décembre dernier au siège national du parti pour la création d’un front contre la répression et pour les libertés.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR