Connect with us

Accueil

APC/APW: le FFS appelle à l’élaboration d’une nouvelle loi qui «place l’élu dans son rôle»  

Published

on

Le Premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Youcef Aouchiche, a plaidé ce vendredi 25 mars, en faveur de l’élaboration d’une nouvelle loi des collectivités locales qui «réhabilite» l’Assemblée et accorde à l’élu «la place qui lui sied».

«Il est irraisonnable et illogique de parler de développement local et durable en l’absence de démocratie et d’un minimum de prérogatives aux assemblées élues», a déclaré Youcef Aouchiche, dans une allocution à la Conférence nationale des élus du FFS, ouverte ce matin au centre de vacances Anissa Tours de Souk El Tenine (Béjaia). Pour lui, «la centralisation de la décision et des pouvoirs contredit la rhétorique de lu pouvoir en place sur ce plan».

Le premier secrétaire national du FFS se demande «à quand les communes et les wilayas du pays resteront-elles otages des politiques et décisions supérieures, souvent opposées à la réalité, aux aspirations et besoins des citoyens ?»

Le FFS, affirme-t-il, «appelle à l’élaboration d’une nouvelle loi des collectivités locales qui réhabilite les Assemblées locales et place l’élu local dans le rôle et le statut qui lui sied».

Une loi, explique-t-il encore, qui accorde aux élus «les prérogatives et les moyens qu’exigent leurs missions et requiert leur vision locale du développement» et qui leur permette de «prendre en charge les préoccupations des citoyens, en tenant compte des particularités de chaque région».

Critiquant l’actuelle loi, Youcef Aouchiche dira que «la dépendance et la tutelle imposées aux élus limitent grandement leur marge manœuvre et les empêchent d’appliquer leur vision du développement de leurs régions».  «C’est une réalité qui doit changer», a-t-il clamé, «pour que le représentant du peuple se hisse à la place qu’il mérite, au lieu d’être un fonctionnaire emprisonné de schémas de replâtrage sans fin».

Soulignant que cette conférence des élus du parti, était une occasion de contact, de débat et d’échanges des expériences, elle vise «à élaborer le plus efficace des modèles de gestion locale, pouvant constituer une alternative aux modèles actuels de gestion qui ont prouvé leur échec».

Le modèle de gestion locale transparente que préconise le FFS «est celui qui prône une bonne gouvernance locale, encourage l’initiative, soutient la créativité et l’innovation selon les spécificités de chaque région, dans un climat de participation active», explique Aouchiche.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR