Suivez-nous

Economie

ANADE: le seuil des fonds propres pour les étudiants et chômeurs désormais fixé à 5%

Feriel Bouaziz

Publié

le

© DR | L’Agence Nationale de Soutien à l’emploi des Jeunes ANADE

Le seuil minimum des taux relatifs aux fonds propres mobilisés pour les étudiants et les jeunes chômeurs porteurs de projets a été réduit à 5% au lieu de 10% du taux du montant global de l’investissement quand ce dernier est inférieur ou égal à 10 millions de dinars, a annoncé l’Agence Nationale d’Appui et de Développement de l’Entreprenariat (ANADE).

En effet, comme stipulé par les articles 3 et 11 du décret exécutif n°03-290 du 6 septembre 2003 fixant les conditions et le niveau d’aide apportée aux jeunes, paru au 25e numéro du journal officiel, “les dispositions relatives aux taux des fonds propres mobilisés pour les étudiants et les jeunes porteurs de projets” a été fixé au seuil de “5% du montant global de l’investissement”, dans le cas où celui-ci est “inférieur ou égal à dix millions de dinars”.

Par ailleurs, conformément à l’article 11, “les dispositions relatives aux montants des prêts non rémunérés pour les étudiants porteurs d’idées et les jeunes chômeurs porteurs de projets, est fixé à 25% du montant global de l’investissement lorsque celui-ci est inférieur ou égal à dix millions de dinars”.

Pour rappel, l’ANADE anciennement appelée ANSEJ dépend désormais du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la micro-entreprise Nassim Diafat. Avant-cela, elle était mise sous la tutelle du ministère du Travail et de l’emploi.

Lire la suite
Publicité
Commentaires