Connect with us

Monde

Amnesty International : Israël doit abandonner immédiatement son projet d’« annexion » de la Cisjordanie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Alors qu’elles commenceront ce mercredi 1er juillet les délibérations sur le projet d’annexion de nouvelles zones en Cisjordanie occupée, Amnesty International appelle les autorités israéliennes à abandonner ce projet “qui viole les lois internationales et prolonge des décennies de violations systématiques des droits humains des Palestinien·ne·s”.

“les mesures prises pour « annexer » de nouveaux territoires palestiniens signifieraient la poursuite de la politique d’expansion des colonies israéliennes. Elles renforceraient la politique de discrimination institutionnalisée et de violations massives des droits humains à laquelle les Palestinien·ne·s sont en butte dans les territoires occupés du fait de l’occupation”, a dénoncé l’organisation.

De ce fait, “Amnesty International demande à la communauté internationale de prendre des mesures fermes contre les projets d’annexion et les colonies israéliennes illégales dans les territoires occupés”.

De son coté, le directeur adjoint du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord à Amnesty International,Aleh Higazi souligne que “le droit international ne laisse aucune place au doute à ce sujet : l’annexion est illégale“.

“Le fait qu’Israël poursuive sur cette voie illustre son mépris cynique à l’égard du droit international. Cette politique ne modifie pas le statut juridique du territoire au regard du droit international ou des habitant·e·s qui vivent dans un territoire occupé et ne décharge pas Israël de ses responsabilités en tant que puissance occupante – elle privilégie une loi de la jungle qui n’a pas sa place dans le monde actuel”, poursuit-il.

Partant de cette logique, l’organisation appelle les membres de la communauté internationale à “faire appliquer le droit international et réaffirmer que l’annexion d’une partie de la Cisjordanie occupée est nulle et non avenue”.

Elle les exhorte également à “s’efforcer de stopper sur-le-champ la construction ou l’expansion des colonies israéliennes illégales et des infrastructures liées dans les territoires palestiniens occupés. Cette mesure constituerait la première étape du retrait des civils israéliens qui vivent dans ces colonies».

“Le 20 avril, au lendemain des troisièmes élections en 10 mois qu’a connues Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahou et son rival politique Benny Gantz ont formé un gouvernement de coalition dans le cadre d’un accord d’unité”, rappelle Amnesty International.

“Cet accord”, poursuit-elle, “incluait une disposition permettant au gouvernement israélien de lancer le processus national d’annexion de certaines zones de Cisjordanie occupée, incluant des colonies israéliennes et la vallée du Jourdain. Ces projets font suite à l’annonce par le président américain Donald Trump de « l’accord du siècle » en janvier 2020, qui proposait l’annexion par Israël de certaines zones de la Cisjordanie occupée”.

Notons, par ailleurs, que des manifestations pro-palestiniennes et contre le plan d’annexion ont éclaté un peu partout dans le monde partant de Tel Aviv jusqu’à Paris et Bruxelles.

Monde

Liban: le Premier ministre va annoncer la démission du gouvernement

Avatar

Published

on

© DR |

Le Premier ministre libanais Hassan Diab doit annoncer lundi soir la démission de son cabinet, après les démissions successives de membres de son équipe sous le coup de l’explosion meurtrière du port de Beyrouth, a indiqué à l’AFP un ministre qui a requis l’anonymat.

M. Diab, à la tête du gouvernement depuis près de sept mois, doit adresser un discours aux Libanais à 19h30 (16h30 GMT). Quatre membres de son équipe ont déjà démissionné depuis dimanche, à la suite de la terrible explosion du 4 août due à un énorme dépôt de nitrate d’ammonium, qui a fait au moins 160 morts et relancé la contestation populaire.

Continue Reading

Monde

Coronavirus: Les dernières évolutions de la pandémie dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La pandémie de coronavirus a fait près de 730.000 morts et a contaminé plus de 19.6 millions de personnes dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi dimanche par l’AFP à partir de sources officielles. Plus de 11,6 millions de personnes sont aujourd’hui considérées guéries, selon le même bilan.

Etats-Unis: plus de cinq millions de cas

Les Etats-Unis ont dépassé dimanche la barre des cinq millions de cas confirmés de coronavirus, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Avec plus de 162.000 morts, les Etats-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie. Il est suivi par le Brésil où plus de 101.049 personnes sont décédés des suites du coronavirus dont 572 les dernières 24h.

44.386 décès en Inde

Le nombre total de cas d’infection par le coronavirus en Inde a atteint 2.215.074 tandis que celui de décès s’est élevé à 44.386, selon les dernières données publiées lundi par le ministère de la Santé.
62.064 infections et 1.007 décès de plus ont été enregistrés ces dernières 24 heures, a précisé le ministère.

70% des patients se sont rétablis en Argentine

Plus de 70% des personnes contaminées par le nouveau coronavirus (COVID-19) en Argentine se sont rétablies, a déclaré dimanche le ministère de la Santé.
“Nous signalons qu’un total de 170.109 personnes se sont rétablies (…). Cela représente 70,34% du total des cas confirmés”, a déclaré le sous-secrétaire aux Stratégies de santé, Alejandro Costa, à un quotidien local.
En tout, 241.811 personnes ont été testées positives au virus en Argentine et 4.556 en sont décédées.

L’état d’alerte prolongé au Venezuela

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a prorogé dimanche, pour la cinquième fois, l'”état d’alerte” imposé à cause de la pandémie de coronavirus, et ce pour 30 jours supplémentaires. “Je vais proroger l’état d’alerte”, a déclaré M. Maduro à la télévision nationale vénézuélienne alors qu’il signait le décret officialisant cette mesure.
A noter que cette mesure qui lui donne des pouvoirs spéciaux en vertu desquels il a notamment décrété une quarantaine nationale qui est en vigueur depuis bientôt cinq mois.




Continue Reading

Monde

Explosion de Beyrouth: La ministre de l’Information démissionne

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La ministre de l’Information libanaise, Manal Abdel Samad, a annoncé ce dimanche sa démission du gouvernement, rapportent les médias locaux tout en précisant que cette décision intervient suite à la double-explosion meurtrière survenue mardi, 04 août, au port de Beyrouth.

“Après l’énorme catastrophe de Beyrouth, je présente ma démission du gouvernement”, a déclaré la ministre lors d’une brève allocution télévisée.

“Je m’excuse auprès des Libanais, nous n’avons pas pu répondre à leurs attentes.”, a-t-elle conclu.

Il s’agit de la première démission d’un membre du gouvernement après l’énorme explosion qui a été causée par 2700 tonnes de nitrate d’ammonium stockés au port de Beyrouth. La catastrophe a fait au moins 158 morts, 6.000 blessés, des dizaines de disparus et 300.000 sans-abris, selon un dernier bilan officiel.

Furieux contre les responsables du pays, des milliers de libanais ont manifesté, samedi, pour réclamer le départ mais aussi le jugement du gouvernement qu’ils rendent responsable de la terrible explosion.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR