Connect with us

Politique

Amnesty International appelle à la “libération immédiate” des détenus d’opinion

Hier lundi, 21 détenus ont été condamnés par le tribunal de Sidi M’hamed à une année de prison pour port du drapeau amazigh. Dénonçant cette condamnation, Amensty Internationale appelle à la “libération immédiate” et “sans condition” des manifestants détenus “simplement pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression”.

Avatar

Published

on

Pour l’ONG, “personne ne devrait être harcelé, intimidé, arrêté ou poursuivi simplement pour avoir porté le drapeau amazigh ou l’avoir en sa possession“.

Dans la nuit de lundi à mardi, 21 manifestants, détenus pour avoir brandi le drapeau amazigh, ont été condamnés à une peine de douze mois de prison dont six fermes et une amende de 30.000 dinars, par le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger.

Ce mardi, le juge d’instruction du même tribunal a condamné six autres manifestants à une peine de six mois de prison ferme assortie d’une amende de 20 000 DA. Il s’agit de Bilal Bacha, Djaber Aibeche, Messaoud Leftissi, Khaled Oudihat, Hamza Mehrazi et Tahar Safi qui ont été accusés, le mois écoulé, “d’atteinte à l’unité nationale” pour avoir brandi le drapeau amazigh.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR