Connect with us

En continu

Amara Benyounès dément, une nouvelle fois, toute implication “dans un complot contre l’Algérie”

Avatar

Published

on

Le mouvement populaire algérien (MPA) ne s’aligne toujours pas sur la position de ses partenaires de l’Alliance présidentielle.

Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, s’est inscrit en faux contre l’évocation de son nom pour une seconde fois dans l’affaire  de la “réunion secrète” dont les protagonistes présumés sont soupçonnés d’avoir manigancé «un complot contre l’autorité de l’Etat».

 

Amara Benyounès a démenti ainsi toute implication dans cette réunion affirmant qu’il n’aurait jamais pris part à une réunion «hors des cadres réglementaires et légaux de la République algérienne, pour comploter contre la souveraineté de [son] pays, pour lequel se sont sacrifiés plus d’un million et demi de martyrs», indique le président du MPA en réponse aux allégations du  journaliste Abdelaali Rezagui qui a cité son nom lors d’une émission de télévision.

“Dans les circonstances actuelles que traverse l’Algérie, je ne pourrais que m’opposer à tout comploteur contre la souveraineté de mon pays, notamment à tous ceux qui seraient tentés de comploter avec les ennemis de l’intérieur ou de l’extérieur”, souligne-t-il dans son communiqué.

Le président du MPA dit se réserver le droit de recourir à la justice pour obtenir réparation.

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR