Connect with us

Société

Alors que la polémique enfle en Algérie: près de 58 000 foyers d’incendies détectés dans le monde, selon la NASA

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le phénomène des feux de forets n’est pas propre à l’Algérie. Alors que la polémique enfle, depuis hier soir, suite à l’enregistrement de 41 foyers d’incendies en une seule nuit dans plusieurs wilayas du pays, une carte de la NASA montre un phénomène mondial.

Selon cette source, plus aucun continent n’est épargné. Il y a même des pays africains où la situation était plus grave, à l’image du Madagascar, Zimbabwe, les pays de l’Afrique centrale et de l’ouest. L’Europe et l’Asie ne sont pas également épargnées.

Même situation en Amérique où la carte montre le sud et le nord du continent complètement rouge. En tout 57999 foyers d’incendie ont été détectés, à travers le monde, par Fire Information de la NASA.

L’Algérie n’est pas donc le seul pays au monde concerné par ce phénomène. Que s’est-il passé ? Les conditions climatiques de ces derniers jours ont-elles favorisé le déclenchement de feu de forêts ? Les météorologues doivent en tout cas se pencher sur ces questions.

Le nord du pays, en particulier les régions centre et ouest, connaissent, depuis quelques jours une vague de chaleur exceptionnelle. Le climat sec et aggravé par un vent chaud soufflant du sud pourrait être à l’origine de ce phénomène.

En attendant, c’est la théorie de complot qui est mise en avant. Du côté des autorités, comme chez les citoyens. Chacun y va de sa propre analyse. Réagissant aujourd’hui, le premier ministre, Abdelaziz Djerad affirme, dans un post sur sa page Facebook, « la détermination du gouvernement à faire face aux incendies «en procédant au reboisement, arbre par arbre ».
Selon lui, « si ces sinistres avaient pour origine des mains criminelles, nous serons implacables avec leurs auteurs».

Contrairement à l’approche des autorités et du premier responsable du gouvernement, des internautes s’interrogent sur l’origine de ces feux qui se sont déclenché simultanément. Pour eux, ces incendies est « une affaire politique » et qu’il y aurait « des parties au pouvoir qui veulent punir les Algériens qui ont boudé massivement les urnes, dimanche dernier, à l’occasion du scrutin référendaire sur la révision de la constitution »

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR