Connect with us

En continu

Alors que Fekhar sera enterré à El Alia, sa dépouille est transférée à Ghardaia à l’insu de sa famille

Avatar

Published

on

Le comité de libération des détenus d’Ath Mzab a dénoncé, mercredi 28 mai, les autorités de la wilaya de Ghardaïa accusée d’être derrière la mort du militant des droits de l’homme, Kamel Eddine Fekhar.

 

“Après 54 jours de grève de la faim pour protester contre sa détention arbitraire, le Dr Kamel Eddine Fekhar a été laissé à l’abandon dans une cellule carcérale à l’hôpital de Ghardaia dans un état comateux sans aucune prise en charge médicale et les pieds ligotés pendant 5 jours avant d’être transféré vers l’hôpital Frantz Fanon de Blida dans la nuit du 27 mai “, dénonce le comité dans un communiqué rendu public mercredi.

La même source indique que le procureur général de Blida a ordonné le transfert de la dépouille mortelle du défunt vers l’hôpital de Ghardaia le même jour de sa mort sans l’accord de sa famille en refusant également de les recevoir.

Le même comité rappelle que c’est sur ordre du procureur général de la cour de justice de Ghardaïa que “Kamel Eddine Fekhar a été arrêté  le 31 mars dernier pour avoir dénoncé sur sa page Facebook l’injustice et le racisme pratiqués à l’encontre des activistes Mzab dans les tribunaux et les prisons”, accusant aussi le juge d’instruction qui a placé Dr Fekhar en détention sans avoir examiner son dossier sous pression du Wali de Ghardaïa réclamant de ce fait, des poursuites judiciaires contre tous les responsables impliqués dans “cette mort programmée de Kamel Eddine Fekhar”.

La dépouille mortelle du défunt sera à nouveau transférée pour autopsie  à Alger où il sera enterré au cimetière d’El Alia dont la date n’a pas encore été fixée, conclut la même source.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR