Connect with us

Société

Allocation de 10.000 Da : 300.000 personnes inscrites jusqu’à ce jour

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Belaïd Mohand Oussaïd

Le nombre total des personnes inscrites pour bénéficier de l’allocation de 10.000 DA a atteint 300.000 personnes, indique ce mercredi le ministre conseiller à la communication, Porte-parole officiel de la présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd, lors d’une conférence de presse.

“Concernant les opérations de solidarité en faveur des personnes impactées par la pandémie de nouveau coronavirus, le total des personnes inscrites pour bénéficier de l’allocation de 10.000 DA a atteint près de 300.000 personnes jusqu’à hier mardi”, a précisé le ministre avant d’ajouter que “cette allocation de solidarité sera versée dans les jours à venir, avant même l’Aid El Fitr”.

En outre, le Porte-parole de la présidence de la République a indiqué que “700.000 familles, dont 74% dans les zones d’ombre, ont bénéficié de près de 22.000 tonnes de denrées alimentaires et des quantités considérables de produits détergents et des équipements médicaux”, précisant que cette opération est toujours “en cours”.

Il a rappelé, également que “2.200.000 citoyens ont bénéficié de l’allocation de 10.000 DA, au titre du couffin de Ramadan annuel, laquelle a été versée, la veille du mois sacré, aux comptes ccp des concernés”.

Avec APS

Société

Les rassemblements toujours interdits: Dix nouvelles wilayas non-concernées par le confinement

Melissa NAIT ALI

Published

on

"Les postulants à la candidature à l'élection présidentielle du 18 avril prochain sont conviés à procéder au retrait des formulaires de souscription individuelle au siège du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire" rapporte un communiqué relayé par l'APS.
© DR | Palais du gouvernement


Le premier ministère annonce de nouvelles décisions concernant le confinement partiel, en vigueur depuis le mois de mars dernier pour lutter contre la propagation de Covid-19. Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, le gouvernement a décidé d’adapter la liste des wilayas concernées par la mesure de confinement partiel à domicile.

Cette liste, précise la même source, est ramenée de 18 à 11 wilayas. En effet, selon le document du premier ministère, il a été décidé de lever la mesure de confinement partiel à domicile pour dix (10) wilayas dont la situation sanitaire connait une nette amélioration. Il s’agit des wilayas de Bouira, Tebessa, Médéa, Illizi, Boumerdes, El Tarf, Tindouf, Tipaza, Ain Defla et Relizane.

En revanche, la mesure de confinement partiel de 23h au lendemain à 6h du matin est reconduite, pour une durée de trente (30) jours à partir du 1er octobre 2020, pour huit (8) wilayas, à savoir : Bejaia, Blida, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Annaba et Oran. Le gouvernement réinstaure également le confinement, pour une durée de trente (30) jours, pour trois (3) wilayas, enregistrant une recrudescence des cas de contamination, à savoir : Batna, Sétif et Constantine.

« Toutefois, les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination », précise le communiqué.

Toujours pas d’ouverture des frontières et pas de transport inter-wilayas

S’agissant du transport, le gouvernement annonce une nouvelle mesure. Il décide de lever l’interdiction de la circulation du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends. Mais il maintient l’interdiction de la reprise du transport inter-wilayas en dépit des réclamations des transporteurs.

L’ouverture des frontières et la reprise du trafic aérien n’est aussi pas à l’ordre du jour. L’exécutif maintient, indique la même source, « la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements ».

« Le Gouvernement indique que l’évolution positive de la situation épidémiologique, enregistrée ces derniers jours, ne doit en aucun cas inciter à un quelconque relâchement de la vigilance, ni à des négligences quant à la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des protocoles sanitaires ainsi que le strict respect de toutes les mesures de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19) », précise le communiqué.

Continue Reading

Société

Coronavirus: 162 nouveaux cas et 10 décès supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

162 nouveaux cas de coronavirus et 10 décès supplémentaires ont été signalés sur le territoire national au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du comité scientifique.

Ainsi, le bilan national s’élève à 51530 cas confirmés et 1736 décès depuis l’apparition de la pandémie au pays en février dernier.

Les cas de guérisons ont eux atteint un total de 36174 après le recensement de 111 nouveaux cas de guérison au cours des dernières 24h

Continue Reading

Société

Plus de 1000 cas de paludisme détectés dans cinq wilayas

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

1110 cas de paludisme (malaria) ont été détectés dans cinq wilayas du Sud du pays, a annoncé mardi le ministère de la Santé tout en affirmant que le dispositif de surveillance et de prise en charge ont été renforcés.

Selon les données de la surveillance épidémiologique fournis par le ministère de la Santé, 918 cas ont été enregistrés à Tamanrasset, 96 cas à Adrar, 89 cas à Illizi, 5 cas à Ouargla et 2 cas à Ghardaia.

D’après la même source, ces cas ont été “essentiellement” importés des pays frontaliers sahéliens.

“Comme chaque année au mois de septembre après les premières pluies, il y a une recrudescence des cas de paludisme importés venant essentiellement des pays frontaliers sahéliens ou d’Algériens ayant séjourné au niveau de ces pays”, explique le ministère.

“Toutes les mesures ont été prises conformément au plan national de prévention de la réintroduction de la maladie qui prend en (compte) les facteurs climatiques, géographiques et les voyages dans les pays d’endémie palustre”, rassure le ministère.

“Tous les cas ont été pris en charge au niveau des structures hospitalières conformément aux directives thérapeutique nationales”, ajoute-il.

Notons que le paludisme, connu sous le nom de malaria, est une maladie infectieuse qui peut être transmise à l’homme par des piqûres de moustiques infectés.

Selon le dernier bilan établi sur la maladie et publié en décembre 2019 par l’organisation mondiale de la santé (OMS), il y a eu 228 millions de cas de paludisme en 2018, contre 231 millions en 2017. Le nombre de décès dus à la maladie en 2018 est estimé à 405 000, un chiffre en baisse par rapport aux 416 000 décès enregistrés en 2017.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR