Suivez-nous

Politique

Algérie Poste: la direction menace de licencier les employés grévistes

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

La direction d’Algérie Poste a menacé, ce jeudi 15 avril, de procéder au licenciement des employés refusant de mettre fin à leur grève qui perdure depuis quatre jours.

“Si les employés ne rejoignent pas immédiatement leurs postes de travail, les procédures prévues dans les dispositions légales et réglementaires en vigueur seront strictement appliquées, y compris le licenciement sans préavis ni indemnité”, a indiqué la direction générale dans un communiqué diffusé ce jeudi sur sa page Facebook, soulignant que les arrêts de travail sont enregistrés de façon régulière aux niveaux des différents bureaux de poste.

Par le biais du même communiqué, la direction générale a rappelé avoir saisi le tribunal de Dar El Beida et que l’instance judiciaire a déclaré “illégale” le mouvement de grève enregistré aux niveaux de plusieurs bureaux de poste depuis le 12 avril.

Pour rappel, des employés d’Algérie poste ont enclenché le 12 avril une grève surprise pour réclamer la satisfaction des revendications relatives, entre autres, à la prime d’intéressement. La grève a suscité la colère des citoyens d’autant plus qu’elle est intervenue à la veille du mois du Ramadan.

Au bout de deux jours de grève, la direction générale d’Algérie poste s’est engagée à verser une première tranche de la prime d’intéressement, en promettant de verser le restant du montant après l’adoption par le conseil d’administration du bilan annuel au titre de l’année 2020.

Concernant les autres revendications portées par les employés notamment celles liées aux primes individuelles et collectives ainsi que le réaménagement des horaires de travail, la direction générale a promis de les étudier mais que leur “concrétisation dépend de l’installation d’un syndicat”.

Cependant, les promesses de la direction n’ont pas réussi à absorber la colère des employés qui maintiennent encore leur grève.

Hier, et alors que le débrayage se poursuivait encore, la direction d’Algérie Poste a annoncé l’installation d’un “comité national qui aura les mêmes prérogatives qu’un syndicat”.

La direction générale a également annoncé que le tribunal de Dar el Beida, auquel elle s’est référée, a déclaré la grève illégale.






Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR