Connect with us

Accueil

Algérie-Cameroun: Samuel Eto’o veut saisir la FIFA contre Belmadi

Published

on

Les propos très acerbes de Djamel Belmadi contre l’arbitrage en Afrique, font polémique et mettent en colère la Fecafoot de Samuel Eto’o.

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a réagit lundi soir, affichant dans un communiqué, son intention de saisir la FIFA. Faisant part de « sa vive préoccupation » à la suite aux propos de Belmadi le 24 avril à FAF TV, l’instance fédérale camerounaise « se réserve le droit de porter l’affaire dans les prochains jours, devant la Commission de l’éthique de la Fifa », lit-on dans le mêmedocument.

En cause, ce qu’a sous-entendu Belmadi « que le résultat du match (Algéri-Cameroun du 29 mars, Ndlr), aurait été faussé au détriment de l’Algérie par l’arbitre et une conspiration de 2 ou 3 personnes ».

En effet, Djamel Belmadi qui a décidé de rester à la tête de la sélection nationale, n’a pas mâché ses mots quant il evoqua l’arbitrage en Afrique.

« Quand je vous dis que j’ai crié au loup de l’arbitre depuis 3 ans par des faits réels (…) le niveau de l’arbitrage est encore très loin du haut niveau. Pour moi, on est, et tout le continent inclus, à l’âge préhistorique au niveau arbitrage », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, dans une allusion au match-retour des barrages Algérie-Cameroun: « En Afrique, on est loin, quand on arrive dans ces compétitions là, dans un match aussi important, c’est tout simplement un marché ».

« Allégations diffamatoires »

Des déclarations que Samuel Eto’o, l’enfant gâté de la CAF et de la FIFA, ne digère pas, semble-t-il.

Ainsi, outre l’intention de saisir la Fifa, la Fécafoot conteste ce qu’elle qualifie d' »allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitive par les dirigeants algériens du football ».

« Elle regrette que la persistance de cette polémique au long cours soit de nature à provoquer des inciclents similaires à l’agression verbale subie par des responsables camerounais le 1er avril dernier à Doha en marge du tirage au sort de la Coupe du monde Qatar 2022 », écrit la Fecafoot qui se lance dans un jeu de leçons de morale.

Se disant « profondément attachée aux valeurs du sport », elle rappelle que la glorieuse incertitude du football « peut réserver des résultats difficiles à accepter ». « Mais, qu’en toute circonstance, doivent prévaloir le respect de la règle du jeu, la considération due à l’adversaire et l’acceptation du résultat », suggère-t-elle.

Plus que ça et dans une pique qui vise Djamel Belmadi, la Fecafoot souligne qu' »il est du devoir de tout dirigeant de haut niveau de préparer les compétiteurs et le public à goûter, le cas échéant, à l’amertume de la défaite et éprouver la douleur d’une élilnination au scénario improbable ».

Enfin, la Fédération camerounaise a exhorté les dirigeants algériens du football « à user des voies légales pour exercer les droits qui leur sont reconnus ». En d’autres termes, sans pour autant s’enprendre aux autres.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR