Connect with us

Politique

Alger noire de monde en ce jour de vote

Une véritable marrée humaine a déferlé sur les rues d’Alger en ce 12 décembre, jour de vote, pour manifester contre l’élection présidentielle. Les algérois, excédés par la tournure que prennent les événements, ont décidé d’investir massivement la rue pour manifester leur refus de “la farce”.

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | La Grande poste noire de monde

Les manifestants affluent de partout et convergent vers le Centre d’alger en scandant des slogans anti-élection “makach intikhabat m3a el Issabat“. La place Maurice Audin est bondée de monde, les manifestants entonnent le slogan “hna ouled Amirouche marche arrière ma newalouch” (nous sommes les fils d’Amirouche, on ne fera pas machine arrière).

Malgré le bras de fer engagé avec le dispositif de sécurité, déployé en nombre important pour dissuader et empêcher les manifestants de se rassembler en les isolant dans les ruelles avoisinant les grandes artères, les protestataires ont réussi finalement, après plusieurs tentatives, a s’imposer et se ré-approprier les grandes places de la Capitale, en forçant les cordons de police. A souligner que les forces de l’ordre ont usé d’une violence inouïe et que des informations font état de plusieurs blessés dans les rangs des manifestants, ainsi qu’un nombre important d’arrestations.

Les manifestants continuent de rallier les grandes rues de la capitale pour apporter leur voix à ceux présents déjà sur les lieux exprimant leur ras le bol face à ce qui se passe sous leurs yeux.

La Grande poste est noire de monde, les manifestants expriment à haute voix leur refus de l’élection présidentielle. Ces scènes rappellent les premières manifestations du Hirak enclenché le 22 février.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR