Suivez-nous

Société

Alger: des médecins violemment tabassés par des policiers

Ali Ajennadh

Publié

le

Crédit photo: DR | Une manifestation de médecins violemment réprimée à Alger

Des dizaines de médecins résidents ont été empêchés d’organiser une manifestation devant l’hôpital Mustapha-Pacha d’Alger.

 

PUB

Répondant à l’appel du Collectif algérien des médecins résidents, de jeunes médecins, venus de plusieurs wilayas, notamment Tizi-Ouzou, Oran et Béjaïa, ont été violemment pris à partie par des policiers de la brigade anti-émeute, dépêchés sur les lieux pour empêcher toute velléité de protestation. Des témoignages de certains manifestants et de journalistes sont glaçants : les policiers ont fait preuve d’une violence inouïe. Des médecins, dont des femmes, ont été blessés suite aux coups des policiers. Ces derniers se sont montrés particulièrement intraitables.

Les médecins, qui réclament notamment la révision du Service civil et portent d’autres revendications, sont en grève depuis plusieurs semaines. Ils ont tenté de sortir de l’enceinte hospitalière, mais les policiers étaient aux aguets. Ces images de médecins bâtonnés ont fait le tour de la toile. Certains d’entre eux sont ensanglantés et paraissent être sérieusement atteints par la violence des policiers. « C’est un précédent grave », commente un jeune médecin. Cette violence n’est certains pas une première. Mais jamais il n’y a eu autant de blessés parmi les médecins, qui tiennent régulièrement des mouvements de protestation.

Société

Tribunal de Sidi M’hamed : 2O manifestants libérés

Avatar

Publié

le

© Sami K| Scène de liesse suite à la libération des manifestants devant le tribunal Sidi M'hamed
© Sami K| Scène de liesse suite à la libération des manifestants devant le tribunal Sidi M'hamed

Le Juge près le tribunal de Sidi M’hamed a remis en liberté les 20 manifestants arrêtés lors du 48e vendredi du Hirak, après leur présentation devant le procureur de la République, qui avait ordonné leur comparution directe.

PUB

Vingt manifestants arrêtés vendredi dernier lors de la 48e marche populaire contre le pouvoir en place ont été présentés, ce dimanche 19 janvier, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed avant de passer en comparution directe devant le juge dudit tribunal.

Parmi les vingt manifestants arrêtés, 16 sont accusés d’incitation à attroupement, tandis que quatre autres sont accusés pour d’autres chefs d’inculpation, dont le port du drapeau amazigh.

Une foule importante s’est rassemblée devant la structure judiciaire pour exprimer sa joie suite à la libération des manifestants.

Lire la suite

Société

Tribunal d’Annaba : Six mois de prison ferme requis contre le journaliste Mustapha Bendjama

Avatar

Publié

le

Le procureur de la République près le tribunal d’Annaba a requis, ce dimanche 19 janvier, une peine de six mois de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA à l’encontre du journaliste et rédacteur en chef du journal « Le Provincial », rapporte le Comité national pour la libération des détenus(CNLD).

PUB

Mustapha Bendjama est poursuivi pour « incitation à attroupement non armé », « opposition au déroulement de l’opération électorale » et « opposition à travers un rassemblement à des actions autorisées par l’autorité publique ».

Pour rappel, le journaliste est soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) depuis le 25 novembre 2019. Il est également interdit d’approcher, de couvrir médiatiquement ou de participer à une manifestation pro ou anti-élection.

Le verdict sera rendu le 2 février prochain.

Lire la suite

Société

El Oued : 12 morts et 46 blessés dans un accident de la circulation

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | collusion entre deux bus à El oued
© DR | collusion entre deux bus à El oued

Douze personnes ont trouvé la mort et 46 ont été blessées dans accident de la circulation survenu tôt dans la matinée de ce dimanche 19 janvier, à El Oued, selon un bilan établi par la Protection civile.

PUB

L’accident s’est produit dans la commune d’Astil sur la route nationale N° 03, reliant El Oued et Biskra. Deux bus de transport de voyageurs sont entrés en collision, provoquant ainsi un lourd bilan.

La Protection civile est intervenue pour secourir les victimes. Les personnes blessées ont été évacuées vers l’hôpital d’ElOued. La Protection civile a précisé que les victimes sont âgées entre 19 et 73 ans .

Les ministres de l’intérieur, Kamel Beldjoud et de la santé Abderrahmane Benbouzid se sont rendu les les lieux de l’accident pour s’enquérir de la prise en charge des victimes.

Par ailleurs, le président de République, Abdelmadjid Tebboune a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Lire la suite

Tendances