Connect with us

Société

Air Algérie : début de revalidation de 600.000 billets

Avatar

Published

on

La compagnie aérienne Air Algérie a entamé une opération de revalidation de 600.000 billets, portant sur des vols domestiques et internationaux, ayant été achetés mais non consommés en raison de la suspension du trafic aérien le 18 mars dernier pour freiner la propagation du Coronavirus, a indiqué lundi le porte parole de la compagnie, Amine Andaloussi.

” Air Algérie procède actuellement à la mise à jour de ses données de billetterie. Depuis le 18 mars dernier, 17.000 vols ont été annulés ce qui équivaut à 600.000 billets domestiques et internationaux”, a-t-il expliqué à l’APS.

Depuis le lancement de cette opération de mise à jour, hier dimanche, les agences d’Air Algérie “connaissent un flux important de clients dont la plupart sont venus revalider leurs billets pour les reporter à une date ultérieure”, a-t-il précisé.

Les agences commerciales d’Air Algérie ont été rouvertes dimanche dans cinq (5) wilaya, à savoir Alger, Oran, Constantine, Annaba et Ouargla, après avoir été équipées des moyens de prévention contre la pandémie, selon les normes et les recommandations sanitaires.

Selon le même responsable, les demandes de report portent pour la plupart sur des dates “allant au delà  du mois de septembre” prochain.

Le porte parole d’Air Algérie a assuré que la modification des billets achetés avant la reprise effective des vols se fait “gratuitement” dans la même classe, durant toute leur validité et avant la date de voyage prévu.

Les clients de la compagnie peuvent ainsi bénéficier de “modifications sans frais dans la même cabine et pour toute destination dans le même pays”, pour des voyages “allant jusqu’au 31 mars 2021”.

D’autres clients, par contre, demandent le remboursement de leurs billets, a-t-il avancé.

M.Andaloussi a expliqué que ces clients peuvent bénéficier d’un “Voucher”, c’est à dire d’un billet valable jusqu’au 31 décembre 2021 et qui donne lieu à un remboursable en cas de non-utilisation au delà de cette date.

Le responsable a tenu à rappeler que la reprise du trafic aérien n’était pas une décision qui dépend d’Air Algérie mais qu’elle était une prérogative des pouvoirs publics.

La suspension du trafic aérien algérien depuis la mi-mars a déjà engendré pour Air Algérie des pertes de 38 milliards de DA sur le chiffre d’affaires des vols passagers, un montant qui atteindrait les 89 milliards de DA d’ici à la fin de l’année.

“On ne peut pas avancer de date pour la reprise du trafic aérien des voyageurs. La décision d’ouvrir l’espace aérien est une prérogative du président de la République. Cependant même si on décide de reprendre cette activité, on va le faire à hauteur de 30% de notre programme habituel, et on ne peut pas excéder les 40% d’ici à la fin 2020”, avait déclaré M. Andaloussi à l’APS.

Ainsi, “avec un tel scénario de reprise d’activité, les pertes de la compagnie pourraient atteindre 89 milliards de DA d’ici à la fin de l’année”, a-t-il prédit.

Selon les prévisions des experts, le retour au programme des vols de 2019, pour Air Algérie et pour les autres compagnies aériennes dans le monde, ne peut se faire avant l’année 2023 voire 2025.

Depuis la suspension du trafic aérien le 18 mars, exception faite pour les vols cargo et pour les opérations de rapatriement, quelque 17.620 vols d’Air Algérie ont été annulés, que ce soit pour les lignes intérieures ou extérieures.  

Société

Covid-19: 252 nouveaux cas, 136 guérisons et 7 décès en Algérie

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Covid-19, nouveau bilan

252 nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, selon un bilan établi ce mercredi, par la commission scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie en Algérie.

Le nombre total des contaminations a atteint 55.081 cas, celui des décès s’élève à 1880, alors que le nombre total des guérisons est de l’ordre de 38.482, précise le bilan.

Continue Reading

Economie

Le taux d’inflation stationnaire à 2% à fin septembre

Feriel Bouaziz

Published

on

Le taux d’inflation moyen annuel en Algérie à atteint 2% en septembre dernier, informe ce mercredi l’Office National des Statistiques (ONS).

En effet, l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel à septembre 2020, est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois, depuis le mois d’octobre 2019 à septembre 2020 comparé à la période allant du mois d’octobre 2018 à septembre 2019.

Cependant, la variation mensuelle des prix à la consommation, qui est l’évolution de l’indice de prix du mois de septembre 2020 par rapport à celui du mois d’août dernier, a noté une augmentation de 1,1%, a rapporté l’Office.

Par ailleurs, la variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont affiché une hausse de 2,2%, résultat de l’augmentation des prix des produits agricoles frais en septembre dernier et par rapport au mois d’août.

C’est pourquoi, ces derniers ont augmenté de 4,7%, conséquence de la hausse des prix de certains produits, notamment les fruits frais (+27,1%), les légumes frais (+7,4%), la viande de poulet (+9,8%) et les œufs (+0,5%).

Par ailleurs, l’Office a relevé que le seul produit qui a connu une baisse de prix dans la catégorie des produits alimentaires agricoles frais, c’est la pomme de terre qui a chuté de 9,8% en septembre et ce par rapport au mois d’août dernier.

Quant aux produits alimentaires industriels, les prix ont enregistré un léger recul (-0,13%), selon l’ONS. Les prix des produits manufacturés, quant à eux, ont augmenté de 0,5%, alors que ceux des services ont stagné.

Durant le mois de septembre dernier, les prix à la consommation ont augmenté de 1,4% par rapport au même mois de 2019, ainsi que les enseignes d””habillement chaussures” qui eux aussi ont connu une hausse de (+1,44%), ceux de l’éducation également, culture et loisirs (+1,38%), du groupe de santé, hygiène corporelle (0,21%) et transport et communication (+0,1%).

Pendant les neuf premiers mois de 2020, les prix à la consommation, ont connu une hausse de 2,09%, marqués par une légère baisse des biens alimentaires (-0,47%), les produits agricoles frais (-1,60%), comparé aux produits alimentaires industriels qui eux ont augmenté de 0,65%. Les prix des biens manufacturés ont connu également une hausse de près de 5,2% et ceux des services près de (2%) durant les neuf premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période en 2019.

Ainsi, en 2019, le taux d’inflation en Algérie avait atteint 2%.

Continue Reading

Société

En vacances depuis mars, les élèves du cycle primaire rejoignent les bancs de l’école

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Plus de cinq millions d’élèves du cycle primaire rejoindront ce mercredi leurs établissements scolaires après plus de sept mois de vacances forcées en raison de la pandémie de coronavirus.

En effet, selon les données communiquées par le ministère de l’Education nationale, plus de 5.289.666 élèves inscrits au cycle primaire, répartis sur 19.703 établissements scolaires à travers le territoire national rejoindront les bancs de l’école ce mercredi.

Le coup d’envoi de la rentrée scolaire pour l’année 2020-2021 sera donné par le Premier ministre Abdelaziz Djerad qui s’est déplacé pour l’occasion à la wilaya de Batna à la tête d’une délégation ministérielle.

Cette rentrée qui intervient alors que le nombre de contaminations par le coronavirus connait un rebond inquiète les parents d’élèves qui ont appelé à reporter encore une fois la date de la reprise.

Cependant le ministre de l’Education Mohamed Ouadjaout a rassuré qu’un protocole sanitaire a été adopté en collaboration avec le comité scientifique du ministère de la Santé. Il s’agit, en plus de la distanciation sociale et la désinfection des lieux, de répartir les élèves en groupes, de travailler par alternance et de réduire proportionnellement le volume horaire pour chaque matière

De son coté, le ministre de la Santé nationale, Abderrahmane Benbouzid a affirmé lors de ses différentes sorties médiatiques que la rentrée scolaire doit avoir lieu même si la situation épidémiologique ne s’améliore pas. “Nous devons co-exister avec le virus”, avait-t-il dit.

Aussi fermés depuis le 12 mars dernier, les établissements du cycle moyen et secondaire rouvriront leurs portes aux élèves le 4 novembre prochain.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR