Connect with us

Economie

Aïmene Benabderrahmane appelle à une lecture approfondie du rapport de la Banque Mondiale

Published

on

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a commenté jeudi sur le rapport de la Banque Mondiale sur l’économie algérienne et a appelé à « une lecture approfondie du rapport ». Pour Aïmene Benabderrahmane, « Même si on n’est pas d’accord sur certaines données, ce rapport regorge d’indicateurs positifs ».

«Nous répondrons de notre façon aux points positifs figurant dans le rapport», , a-t-il dit dans une déclaration faite lors d’une conférence de presse tenue jeudi et rapportée par l’APS, ajoutant que « certains médias ont exagéré dans l’analyse de la teneur du rapport présenté comme un document uniquement négatif ».

Pour « éviter toute sensibilité entre ces institutions et l’Algérie, nous avons appelé à des lectures minutieuses de l’état de l’économie algérienne », a appelé le ministre.

Malgré cela, le Premier ministre, ministre des Finances a estimé que le rapport de la Banque Mondiale contrastait avec de récents rapports élaborés par cette même institution et d’autres institutions internationales.

« Les faits sont là. Les institutions internationales ne doivent pas se contredire en l’espace d’un ou deux mois« , a déclaré le ministre, ajoutant qu’il suffit de revenir un ou deux mois pour trouver des « rapports très positifs sur l’Algérie, des rapports qui n’ont pas été dressés même pour certaines grandes économies, y compris des rapports du FMI et de la BM ».

Pour rappel, la Banque Mondiale a rendu public à la fin décembre un rapport sur le suivi de la situation économique en Algérie et son redressement après la pandémie. Dans son rapport, long de soixante pages, la banque mondiale a prédit une « reprise fragile en l’absence d’une mise en oeuvre rapide de l’agenda des réformes ». 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR