Ahmed Gaid Salah: « De grandes puissances œuvrent à refaire la carte du monde »

Crédit photo : DR | Ahmed Gaid Salah, vice ministre de la défense.

A la veille du neuvième vendredi de la mobilisation populaire contre le système politique en place, le chef de corps d’armée, le général Ahmed Gaid Salah pointe du doigt « des parties et des grandes puissances » qui œuvrent à « refaire la carte du monde » pour leurs intérêts.

 

Dans une allocution prononcée, ce jeudi 18 avril, lors de son 4e jour de visite à Ouargla, le chef d’état-major estime que «  les enjeux majeurs qui requièrent de notre part de consentir des efforts inlassables afin de les relever, sont le défi de sauvegarder l’indépendance de l’Algérie, de consolider les fondements de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale et de préserver la force et la solidité des liens de son unité populaire », dans un monde marqué par de grands défis et de mutations imprévisibles, instiguées par des parties et de grandes puissances » qui, selon le général Gaid Salah, « œuvrent à refaire la carte du monde suivant leurs intérêts, même si cela devait se faire au dépens de la liberté, de la sécurité, de l’indépendance et de la souveraineté nationale des peuples».

Le vice-ministre de la défense nationale a indiqué que toutes les tentatives désespérées « ciblant la sécurité et la stabilité de notre pays ont échoué, et vont encore échouer dans l’avenir grâce à l’aide d’Allah Le Tout-Puissant, puis grâce aux efforts laborieux et fructueux, que l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, ne cesse de consentir, en s’inspirant de son dévouement aux valeurs de novembre et son message éternel afin que l’Algérie demeure unie et indivisible conformément au serment prêté au service de la patrie », a-t-il souligné.