Connect with us

Société

Agressions d’enseignantes à Bordj Badji Mokhtar: 9 suspects arrêtés

Published

on

Neuf suspects ont été arrêtés dans le cadre de l’affaire de l’agression des enseignantes dans leur logement de fonction à Bordj Badji Mokhtar, a annoncé le parquet général adjoint ce jeudi 20 mai.

Animant une conférence de presse, le représentant du ministère public a indiqué que quatre d’entre ces personnes ont avoué avoir commis le crime tandis que l’enquête se poursuit avec les cinq autres.

Délivrant de nouveaux détails sur les circonstances de l’agression, le parquet général adjoint a affirmé que l’une des neuf enseignantes agressées l’a été sexuellement.

Pour rappel, l’agression a été dénoncée par le Syndicat Algérien des Travailleurs de l’Education (SATE) dans un communiqué rendu public mardi soir.

Le syndicat précise que les enseignantes ont été agressées dans leur logement de fonction par un «groupe d’anonymes munis d’armes blanches». Dénonçant un acte “lâche”, “inhumain” et “barbare”, le syndicat ajoute que les enseignantes se sont “faites voler leurs téléphones, ordinateurs ainsi que des sommes d’argent“, et que certaines d’entre elles ont subi des “blessures extrêmement graves”.

L’agression a scandalisé l’opinion publique et a porté au devant de la scène les conditions de travail des enseignants. Plusieurs sit-in ont été tenus dans différentes wilayas.

Continue Reading
Advertisement
Comments