Connect with us

Politique

Agressions contre le personnel médical : les accusations retenues contre la chanteuse Siham Japonia

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Mardi soir, le juge d’instruction du tribunal d’Oran a ordonné le placement en détention provisoire de le chanteuse Siham Japonia pour “agression et insulte au personnel médical” du CHU d’Oran. Ce mercredi, ledit tribunal a apporté plus de précisions concernant cette affaire.

Suite à la plainte déposée par le directeur du Centre hospitalier universitaire d’Oran contre la chanteuse pour avoir proféré des insultes au personnel médical, pris des photo dans le service des urgences sans autorisation et pour les avoir diffusées sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte, indique le communiqué du tribunal d’Oran.

Selon le document, l’enquête menée par les services de sécurité de la wilaya d’Oran a révélé que la prévenue “a proféré des propos injurieux à l’encontre du personnel médical et administratif” mais aussi des propos portant “atteinte aux symboles de la révolution” à savoir les crânes de la résistance populaire récemment restitués.

La mise en cause a été présentée devant le procureur mardi 14 juillet, en comparution immédiate et a été placée en détention préventive pour « insulte à un employé dans l’exercice de ses fonctions”, “outrage à corps constitué”, “diffamation et prise de photos et leur publication sans l’autorisation de son propriétaire”, et “atteinte aux symboles de la guerre de libération nationale conformément à l’article 151 du Code pénal et aux articles de loi 99/07 sur le moudjahid et au martyr”, précise le même document

Le tribunal d’Oran rendra son verdict dans cette affaire lors d’une audience programmée ce mercredi, précise la même source.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR