Connect with us

Politique

Affaire Kouninef: le verdict connu le 23 septembre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le verdict dans l’affaire des frères Kouninef, dont le procès s’ouvert le 9 septembre au tribunal de Sidi M’hamed, sera rendu le 23 du mois en cours, a annoncé lundi la présidente de la séance après la fin des plaidoiries de la défense.

Poursuivis pour “trafic d’influence”, “blanchiment d’argent”, “obtention d’indus avantages”, “détournement de fonciers et de concessions”, et “non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics”, Réda, Abdelkader Karim et Tarrek Kouninef ont plaidé leur ” innocence” et demandé à être “jugés dans le respect de la loi” tout en affirmant leur “confiance” en la justice algérienne”, rapporte l’agence de presse APS.

Le gérant du groupe KouGC, dont ils sont les propriétaires, Keddour Ben Tahar, a également plaidé non-coupable.

Le 12 septembre, des peines allant de 15 à 20 ans de prison ferme ont été demandées à l’encontre des accusés.

En effet, le parquet général près le tribunal de Sidi M’hamed a requis 18 ans de prison ferme à l’encontre de Réda, 15 ans à l’encontre de Tarek-Nouh et Abdelkader-Karim et 10 ans à l’encontre de Keddour Ben Tahar. Une amende de 8 millions de DA a également été requise contre chacun des quatre accusés.

Leur soeur, Souad-Nour, qui est en fuite à l’étranger, risque quant à elle, la peine la plus lourde à savoir 20 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de DA. Le parquet a également requis qu’un mandat d’arrêt international soit émis contre elle.

Notons par ailleurs que la partie civile, a révélé lors du procès que le groupe KouGC, à travers ses filiales, a causé au Trésor public des pertes estimées à “plus de 270 milliards de dinars algériens, dont 186 milliards de DA dues aux crédits injustifiés octroyés au groupe par des banques publiques, et 75 milliards de DA aux indus privilèges obtenus par le même groupe”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR