Connect with us

Politique

Affaire Karim Tabbou : L’ordre des avocats d’Alger appelle à la mise en place d’une commission d’enquête

Melissa NAIT ALI

Published

on

Plusieurs dizaines d’avocats ont organisé, aujourd’hui 25 février, un rassemblement devant le tribunal Abane Ramdane à Alger. Ils demandent le respect des lois et la Constitution et dénoncent le 5ème mandat du chef de l’Etat.
© INTERLIGNES | Manifestation des avocat Alger

« Gel de la coordination avec des juridictions », « boycott du président de la 5ème chambre criminelle de la Cours d’Alger » et « appel à la mise en place d’une commission d’enquête indépendante »… “le scandale judiciaire” qui s’est produit, avant-hier à la Cour d’Alger, a fait réagir l’ordre des avocats d’Alger.


Ayant tenu, aujourd’hui, une réunion extraordinaire pour examiner la violation des droits de Karim Tabbou, condamné à une année de prison ferme lors d’un procès en appel expéditif, l’organisation a pris une série de mesures.

Les robes noires de la capitale décident de geler « toute coordination avec les juridictions et les instances administratives et appellent les autres organisations à l’échelle nationale d’en faire de même ». L’organisation invitent aussi le président de l’Union nationale des ordres des avocats (UNOA) à prendre les mesures adéquates pour « mettre fin aux atteintes aux droits des justiciables ». Selon un communiqué rendu public, cet après-midi, l’ordre des avocats d’Alger appelle à « un boycott total de l’activité judiciaire à travers tout le territoire national ».

“Interdiction de traiter avec le juge Hamzaoui Mohamed Sabaâ”


L’ordre des avocats interpelle aussi le président, Abdelmadjid Tebboune en l’invitant à intervenir pour mettre une commission d’enquête pour déterminer les responsabilités dans ce qui s’est passé.

Les avocats, selon le même communiqué, sont interdits de traiter avec le président de la 5e chambre pénale de la Cour d’Alger, Hamzaoui Mohamed Sabaâ, qui était l’auteur de la condamnation scandaleuse.

Par ailleurs, l’ordre des avocats d’Alger estime que le procès de Karim Tabbou est « nul est non avenu », appelant à des « dispositions urgentes pour mettre fin à cette situation d’illégalité provoquée par la justice, en prononçant sa remise en liberté ».

Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Medag

    26 mars 2020 at 04:05

    Commission d’enquête internationale ok pas celle de Tebboune et zeghmati …

    Au fait ce juge est il le répondant de bouazza Cassini du génie militaire des brouettes au renseignement intérieur ou DIS ou de gaidi général des mouchettes infanterie à patron des serbices kidnappés par gaid salah et le ministère de la defense..?
    Chiche Tebboune ramène de droit les services à la présidence c’est la loi voir ordonnance de Bouteflika rattachant les services secrets à la présidence…
    Mon oeil wallah ils déposeront Tebboune les généraux et ne rendront jamais les yeux et les oreilles d’Algérie à la présidence.
    Ils ont peur au fait nos militaires sont ils ils dans des bunkers aujourd’hui face au microscopique corano virus?
    Voilà ceux qui martyrisent Tabou et point final.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Evènements de Tinzaouatine: l’activiste Allal Badi condamné à 2 ans de prison avec mandat de dépôt

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’activiste Allal Badi a été condamné, jeudi, par le tribunal de Tamanrasset à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon le CNLD, Allal Badi, ingénieur d’état, a été arrêté à cause d’une vidéo qu’il a diffusé dans le cadre des événements de protestation survenus, en juin dernier, à Tinzaouatine, wilaya de Tamanrasset. Il est poursuivi pour “outrage à corps constitué”.

D’après la même source, l’activiste a été arrêté, mardi 4 Août, par une équipe de la gendarmerie nationale. Il a été présenté jeudi devant le procureur du tribunal de Tamanrasset en comparution immédiate.

Pour rappel, les habitants de Tinzaouatine se sont soulevés, le 15 juin dernier, contre l’instauration d’une barrière en fil barbelé qui les a isolé de leur source principale d’eau: El Oued.

Les manifestations ont été violemment réprimées, plusieurs blessés et un décès ont été enregistrés parmi les contestataires.

Dans version des faits, le ministère de la Défense nationale a affirmé qu’ »au moment où les éléments des Garde-frontières ont intervenu pour apaiser la situation, des coups de feu inconnus ont été ouverts depuis Ikhraben en direction des positions de nos Garde-frontières, ayant touché un individu parmi la foule, qui a été immédiatement évacué par les Garde-frontières pour être pris en charge par les services de santé, mais qui a succombé malheureusement à ses blessures. »

Pour le MDN, ces « événements se rapportent à une tentative, menée par des personnes connues par leurs activités suspectes dans la contrebande et le crime organisé, visant à détériorer le mur de sécurisation, en appelant les habitants à la violence et à la manifestation, dans une manœuvre visant à libérer l’étreinte sur leurs intérêts dans la région. »


Continue Reading

Politique

Tebboune opère un vaste mouvement dans le corps de la Justice

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé jeudi à un vaste mouvement dans le corps de la Justice, annonce un communiqué de la Présidence de la République.

Selon le document, repris par le site-web de la Radio Algérienne, le changement concerne les présidents près les Cours de Justice et les procureurs généraux.

En effet, le mouvement dans le corps des présidents de cours de justice, a porté sur la nomination de 17 présidents, le transfert de 18 autres et des fins de fonctions pour 17 présidents de cours de justice.

Pour les procureurs généraux, le changement a porté sur la nomination de 18 procureurs généraux, le transfert de 17 d’entre eux, et des fins de fonctions pour 19 autres.

Il a été également mis fin aux fonctions de Mohamed Taleb en sa qualité de commissaire d’état près le tribunal administratif de Ghardaia, appelé à occuper une autre fonction, selon le même document.

“Plusieurs normes ont été prises en ligne de compte dans ce mouvement en vue de donner un nouveau souffle à l’action judiciaire, améliorer le service public de Justice, et la reconsidération des fonctions qualitatives dans le corps de la justice”, souligne le communiqué.


Continue Reading

Monde

Explosions de Beyrouth: L’ANP met à la disposition des Forces armées libanaises un hôpital militaire de campagne

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

L’armée nationale populaire a mis à disposition des Forces armées libanaises un hôpital militaire de campagne et une équipe médicale pour contribuer aux efforts de secours et de soins nécessaires outre les aides dépêchées, mercredi, par Abdelmadjid Tebboune annonce un communiqué du ministère de la Défense nationale.

“Conformément aux instructions de Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, il a été procédé à la mise à la disposition des Forces armées libanaises un hôpital militaire de campagne et une équipe médicale pour contribuer aux efforts de secours et de soins nécessaires, outre l’ensemble des aides dépêchées par Monsieur le président de la République en l’occurrence quatre (04) avions cargo des Forces aériennes, chargés de vivres, de produits médicaux et pharmaceutiques, de tentes et d’effets de couchage, ainsi que des staffs de médecins et de chirurgiens et des équipes de Protection civile, tandis qu’un navire algérien acheminera des cargaisons de matériaux de construction pour contribuer à la reconstruction du port de Beyrouth et des zones secouées par l’explosion”, annonce le communiqué du MDN

En outre, le communiqué informe que le Général de corps d’Armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a eu, jeudi, un entretien téléphonique avec le Général d’Armée Joseph Aoun.

“Suite à la catastrophe ayant secoué le Liban frère, après l’explosion du port de Beyrouth causant de considérables pertes humaines et dégâts matériels, et dans le cadre de la solidarité avec le peuple libanais, Monsieur le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP a tenu un entretien téléphonique, ce matin 06 août 2020, avec le Général d’Armée Joseph Aoun, Commandant de l’Armée libanaise, à qui il a présenté ses sincères condoléances et exprimé ses sentiments de solidarité et de compassion suite à cette tragédie, tout en le rassurant de l’entière disponibilité de l’ANP à assurer les aides et assistance nécessaires”, informe le communiqué.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR