Affaire du journaliste Adlène Mellah : la demande de liberté provisoire rejetée

Le journaliste Adlene Mellah arrêté depuis le 25 octobre dernier est enfin mis en liberté. son procès est reporté par la justice jusqu'au 08 février 2019.

crédit photo : DR | Adlène Mellah journaliste arrêté le 22 octobre 2018

La demande de libération provisoire introduite par les avocats de la défense du journaliste, Adlene Mellah, auprès du tribunal Abane Ramande a été rejetée.

 

La chambre d’accusation confirme l’ordre du juge d’instruction de Sidi M’hamed qui date du 25 octobre 2018. « Nous allons poursuivre les procédures auprès du juge d’instruction afin de prouver l’innocence du journaliste Adlène Mellah » nous confie Hacene Brahimi.

Adlène Mellah est poursuivi par la wali d’Alger

Pour rappel, Adlène Mellah est poursuivi par la wali d’Alger Abdelkader Zoukh et Mohamed Mokadem, dit Anis Rahmani pour « diffamation », « atteinte à la vie privée » et « Extorsion de fond ».

Adsence Milieu article