Connect with us

Politique

Affaire du bureau FLN de Belcourt : 2 ans de prison et 50.000 dinars d’amende pour les accusés

Arrêtés suite à une descente de police, les 14 personnes, dont un policier, qui “squattaient” le bureau du FLN à Belouizdad vient de connaitre son épilogue.

Avatar

Published

on

Tribunal de Sidi M'hamed à Alger
© DR | Tribunal de Sidi M'hamed à Alger

Le verdict est tombé, ce dimanche 1er Décembre, pour les quatorze personnes, dont un policier, accusées de détention illégale de psychotropes et de kif traité destinés à la vente. 2 ans de prison ferme et 50.000 dinars d’amende sont les peines prononcées par le Tribunal de Sidi M’hamed.

Pour rappel, l’information que nous avions rapportés faisait état d’une descente des éléments de la sûreté nationale dans un local appartenant au parti du front de libération national (FLN), transformé en un lieu de trafic et de commerce de stupéfiants à Belouizdad. L’opération s’était soldée par la saisie de 245 comprimés de psychotropes, du kif traité ainsi que des armes blanches.

Arrêtés sur place, les quatorze mis en cause, ont été présentés devant le juge près le tribunal de Sidi M’hamed, le dimanche 17 novembre. Pour toute défense, les mis en cause ont nié les faits qui leurs étaient reprochés. Répondant aux questions du juge, ces derniers avaient déclaré qu’ils se rendaient sur les lieux (siège du FLN) uniquement pour jouer aux dominos et n’ont rien à voir avec les psychotropes.

Le procureur de la République avait requis dix années de prison à l’encontre des accusés et une amende de cinquante milles dinars.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR