Suivez-nous

Politique

Affaire de Said Chetouane: La sûreté d’Alger ouvre une enquête

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | Siège de la Direction Génértale de la Sureté Nationale

La sûreté de la wilaya d’Alger a annoncé ce dimanche à travers un communiqué l’ouverture d’une enquête sur l’affaire du mineur Said Chetouane qui a dit avoir été “agressé sexuellement” par des policiers.

“Après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux à travers laquelle ses auteurs allèguent qu’un mineur aurait été maltraité au niveau d’un commissariat à Alger hier samedi 3 avril, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont informé le procureur de la République. Ce dernier a ordonné l’ouverture d’une enquête”, a indiqué le communiqué de la sûreté nationale.

« L’adolescent et son tuteur légal ont été convoqués, ce dimanche 4 avril. Il a été entendu dans une affaire d’attroupement dans la voie publique en présence de sa mère au niveau du département du centre de la Police judiciaire et non au niveau de la sûreté de la daira de Sidi M’hamed comme annoncé. Il a également été examiné par un médecin légiste avant d’être libéré en compagnie de sa mère”, a ajouté le communiqué soulignant que les résultats de l’enquête seront communiqué à l’opinion publique.

Le jeune Said a été arrêté samedi après avoir pris part à une tentative de marche populaire à Alger centre. Il a été libéré tard dans la nuit et à sa sortie du commissariat le jeune manifestant a été accueilli par les deux anciens détenus Sofiane Debaghi et Mohamed Tadjadit. A travers une vidéo filmée par ce dernier et diffusée sur son compte Facebook, Said Chetouane a révélé, en larmes, avoir été victimes d'”attouchements”.


Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR