Connect with us

Accueil

Affaire de l’avocat Abderraouf Arslane: le procès reporté au 14 juin prochain

Published

on

Le procès de l’avocat Abderraouf Arslane et de ses trois autres codétenus à la prison de Tebessa, a été reporté au 14 juin prochain, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Le procès devait se tenir ce jeudi, devant la chambre criminelle du Tribunal de Tebessa. La défense composée de plus d’une cinquantaine d’avocats a refusé de réduire le nombre de plaidoiries.

C’est aujourd’hui, jour pour jour, que maitre Arslane boucle un an d’emprisonnement. Il a été placé sous mandat de dépôt le 26 mai 2021, en compagnie de Aziz Bekakria, Redouane Hamidi et Azeddine Mansouri.

L’avocat est accusé d’«adhésion à une organisation terroriste» au titre de l’article 87 bis du Code pénal, une infraction passible d’une peine allant jusqu’à 20 ans d’emprisonnement, et de «propagation de fausses informations» au titre de l’article 196, une infraction passible de trois ans d’emprisonnement et d’une amende.

Une demande de liberté provisoire lui a été rejetée le 3 août 2021 par la chambre d’accusation de la Cour de Tebessa.

D’après Amnesty international qui a pu examiner des «minutes de la session d’interrogatoire» menée par le parquet, Abderraouf Arslane «a été interrogé au sujet des vidéos en ligne dans lesquelles il évoque le mouvement du Hirak et critique la répression ciblant les militant·e·s».

«Il a aussi dû répondre à des questions au sujet de sa relation avec son client, Aziz Bekakria, détenu uniquement en raison de son appartenance au mouvement Rachad», avait déclaré l’organisation, le 29 novembre 2021, évoquant l’affirmation par Abderraouf Arslane «qu’il n’est pas membre de Rachad».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR