Connect with us

Société

Affaire Chaima: Le présumé coupable placé sous mandat de dépôt

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le “tueur” de la jeune Chaima qui a été violée et brulée avant d’être assassinée a avoué être coupable du crime. Il a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de Boumerdes pour “viol” et “meurtre avec préméditation”.

Les détails ont été révélés ce lundi par le procureur de la République près le tribunal de Boumerdes après avoir auditionné plutôt aujourd’hui des proches de la victime et le meurtrier.

Selon le communiqué du procureur, après avoir commis le meurtre, le coupable s’est dirigé, le 2 octobre, aux services de la gendarmerie nationale pour dénoncer que “deux inconnus ont brulé une fille à la station d’essence abandonnée”.

Cependant, après investigation, le coupable a avoué avoir attiré sa victime au lieu du crime. Il avoue également l’avoir “violée”, “agressée à l’aide d’un couteau” puis “brulée”, toujours selon la version du procureur de la République.

Suite à quoi, le procureur de la République a ordonné son placement sous mandat de dépôt pour “viol”, “meurtre avec préméditation”, “abus”, “torture” et “actes cruels”.

Violée, torturée, brulée puis assassinée, le corps de Chaima, âgée de seulement de 19 ans, a été retrouvé près d’une pompe à essence à Thenia. A travers une vidéo diffusée dimanche sur les réseaux sociaux et relayée par plusieurs médias, la maman de Chaima relate les faits de son assassinat.

Selon cette dernière, le présumée coupable est un repris Justice. Une affaire judiciaire l’opposait même à Chaima suite à une plainte déposée par la famille, en 2016, pour « viol ».

Après plusieurs menaces, Chaima est partie à la rencontre de son futur assassin. Elle disparait pendant une semaine avant d’être retrouvée morte près d’une station de service abandonnée à Thénia. Le corps retrouvé montre que la victime a été violée, torturée puis brulée vive, toujours selon les déclarations de la maman.

Le meurtre de la jeune fille a suscité une vague d’indignation et de colère dimanche en Algérie. Quelques minutes après la diffusion de la vidéo de la mère, les internautes ont appelé à appliquer les peines maximales contre le coupable. D’autres, à l’image de la mère, ont appelé à l’application de la peine de mort.




Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR