Adoption de nouveaux mécanismes opérationnels pour réguler les importations de blé

Crédit photo:DR

Grand Angle (300x600)

Le Gouvernement a approuvé, lors de sa réunion de mercredi, de nouveaux mécanismes opérationnels pour réguler les importations de blé, mieux maîtriser l’octroi de subventions et renforcer le contrôle, indique un communiqué des services du Premier ministre.

 

Ces nouveaux mécanismes s’inscrivent dans le cadre des résultats des travaux de la Commission multisectorielle ( Finances, Commerce, Industrie, élargie à l’Agriculture), présentés lors de la réunion par le ministre des Finances, Mohamed Loukal, précise le communiqué rendu public à l’issue de la réunion présidée par le Premier ministre, Noureddine Bedoui.

Le Gouvernement a, par ailleurs, examiné et approuvé trois projets de décrets exécutifs relatifs à « la maitrise d’ouvrage et la maîtrise d’ouvrage par délégation, les modalités de création, d’organisation et de fonctionnement des laboratoires et la définition des conditions et modalités de création des réseaux thématiques de recherche (RTR) ».

Le premier décret relatif à la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’ouvrage par délégation s’inscrit dans le cadre du « renforcement du cadre juridique de maîtrise de la mise en oeuvre des dépenses publiques et leur rationalisation ainsi que des procédures de contrôle y afférentes, outre l’uniformisation des procédures et pratiques applicables en la matière ».

Le deuxième décret concerne, quant à lui, la définition des modalités de création, d’organisation et de fonctionnement des laboratoires, conformément aux dispositions de l’article 37 de la loi d’orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique, afin d’ »optimiser les prestations du réseau des laboratoires de notre pays, et d’exploiter les résultats de leurs travaux dans les différentes sciences en faveur du développement socioéconomique national ».

Dans ce contexte, le communiqué précise que les laboratoires hissés au rang des « laboratoires de recherche d’excellence » feront l’objet d’un intérêt particulier et bénéficieront des moyens nécessaires en fonction de leur niveau et besoins d’activité.

Concernant le troisième décret, il traite de la définition des conditions et modalités de création des réseaux thématiques de recherche (RTR) en vue d’ »économiser les ressources et moyens, à travers l’échange de connaissances et de compétences en réunissant une équipe considérable de chercheurs de haut niveau qui se chargera de la réalisation de projets communs ».

Le Premier ministre a mis l’accent sur la « nécessité de réunir les conditions nécessaires pour associer les compétences nationales établies à l’étranger aux travaux et activités de ces laboratoires, à l’effet de relever le niveau de notre pays dans les domaines de recherche et d’innovation et préparer le terrain pour la relance des entreprises économiques, notamment celles créées par les jeunes », conclut le communiqué.

Adsence Milieu article