Accusation contre Chérif Mellal : la JSK poursuit en justice un dirigeant du MCA

Suite à la guerre sans merci dans laquelle se sont lancés Cherif Mellal, président de la JS Kabylie et Adbelkrim Medouar président de la ligue de football professionnel (LFP), le comité directoire de la JSK vient d'annoncer qu'ils ne joueront pas match de demain pour demain Mardi 06 novembre face à l'USM Alger à Bologhine.

@interlignes Media | Cherif Mellal, président de la JSK et Mouloud Aiboud, conseiller de la JSK

Comme il fallait s’y attendre, les responsables de la jeunesse sportive de Kabylie (JSK) ont vite réagi aux propos d’un dirigeant du MCA, en l’occurrence Djamel Rachedi.

 

Dans une sortie surprenante, ce porte-parole du CSA/MC Alger accuse le président de la JSK, Chérif Mellal d’avoir acheté des matchs pour éviter au club la relégation durant la saison dernière. C’est l’avocat de la JSK qui a réagi à cette sortie en annonçant le dépôt de deux plaintes contre l’auteur de « graves accusations » et la chaîne de télévision qui a servi de support pour leur diffusion, en l’occurrence El Djazairia One. «Cette personne (Djamel Rachedi) prétend que le président de la JSK, Chérif Mellal vend et achète des matchs. On va saisir toutes les autorités judiciaires compétentes et toutes les autorités sportives de notre pays au sujet de ces déclarations d’une extrême gravité. Un plainte sera déposée auprès du procureur de la république territorialement compétent contre cette personne et contre cette chaîne privée qui a cautionné ses déclarations », affirme l’avocat Larbi Meftah dans une déclaration faite au site du club.

Il est devenu tel le messie

Il est à rappeler que le porte-parole du CSA / MC Alger, accuse le président du club Kabyle de se livrer à la pratique d’achat des matchs. « Depuis l’arrivée de Mellal à la JSK, il est devenu tel le messie. Il a sauvé le club de la relégation tout en faisant de l’argent. Il parlait de la corruption, alors qu’il eut à faire à ça pour assurer le maintien, c’est le procédé classique chez nous. C’est une réalité, celui qui dit que Mellal n’a pas acheté de matchs pour éviter la rétrogradation de la JSK est un menteur. C’est pour ça qu’on ne peut pas parler de projet sportif en Algérie », déclare-t-il. Ces propos ne suffisent pas devant la justice. Djamel Rachedi doit apporter les preuves de ce qu’il avance s’il veut éviter d’être condamné pour diffamation et dénonciation calomnieuse.