Abderazzak Makri répond à Ahmed Gaid Salah

Crédit photo: DR | Abderrazak Makri, président du MSP

Le président du mouvement de la société pour la paix, Abderazzak Makri a adressé, ce mercredi 06 mars, une lettre au chef d’état major, Ahmed Gaid Salah, en réponse à son discours prononcé mardi à l’académie militaire de Cherchel.

 

«Le seul danger pour l’ordre public et la stabilité du pays est le système politique actuel auquel soit vous appartenez, et que vous protégez ou que vous combattez et à qui vous adressez des messages indirects», écrit le président du MSP sur sa page facebook.

Il a ajouté que la grande menace qui plane sur la stabilité du pays, est la grande corruption qui a permis, selon lui, à des familles mafieuses de piller les richesses du pays à leur compte en impliquant toutes les institutions de l’Etat.

Le chef du MSP évoque également l’effondrement de l’économie algériennes engendré principalement par des réseaux de corruption généralisé dans une approche établie par le système politique dans tous ses aspects. «Ce système a anéanti la valeur du travail, de la créativité ainsi que celle de la concurrence libre et loyale», dénonce-t-il dans sa lettre en ajoutant que la fraude électorale constitue une autre menace pour la stabilité du pays. «La fraude électorale a contribué largement au jaillissement des institutions et gouvernements corrompus et médiocre qui ont putréfié à leur tour les institutions judiciaires, les médias ainsi que la société civile.

Adsence Milieu article