Connect with us

Politique

Abdelaziz Rahabi dénonce la condamnation “arbitraire” des détenus du Hirak.

L’ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, a dénoncé, ce jeudi 14 novembre, la condamnation “arbitraire” des détenus du Hirak.

Avatar

Published

on

“La condamnation des détenus de manière aussi arbitraire et dans cette situation de crise, suscite de vives inquiétudes en raison de la poursuite de l’instrumentalisation politique de la justice par le pouvoir”, écrit Abdelaziz Rahabi sur sa page Facebook.

Pour l’ancien diplomate, “ce comportement nourrit toutes les formes d’escalade et n’aboutit pas à des mesures visant à renforcer la confiance et l’apaisement susceptibles d’ouvrir la voie à une action politique dans l’intérêt de l’Algérie, notamment avec le recul sans précédent des libertés individuelles et collectives et de la liberté d’expression dans le pays”.

Pour rappel, Vingt-huit manifestants arrêtés en possession de drapeaux amazigh lors des marches populaires contre le pouvoir en place, ont été condamnés à six mois prison ferme, avec 6 autres mois de sursis pour 21 d’entre-eux, et à des amendes allant de 20 000 DA à 30 000 DA, par le tribunal de Sidi M’hamed.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR