Connect with us

Politique

Abdelamlek Sellal innocenté dans une affaire de corruption

Published

on

Trois semaines après la convocation du corps électoral par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, le directoire de compagne de ce dernier a tenu une réunion, aujourd’hui 7 février, à Alger, présidé par l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, nommé directeur de compagne en début de la semaine. Il a pour mission de mettre sur pied le staff de compagne. Ce dernier, fait son retour sur le devant de la scène politique après son absence, depuis son limogeage de son poste de premier ministre en 2017.

Le pôle criminel spécialisé dans la lutte contre les crimes financiers et économiques au tribunal de Sidi M’hamed a innocenté ce lundi 29 novembre, l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal dans l’affaire de corruption qui le lie avec son ancien chef de cabinet, Mustapha Karim Rahiel qui a été condamné à 3 ans de prison ferme et une amende de 500.000 DA, rapporte l’APS.

Dans la même affaire, l’homme d’affaires d’Allaoui Mahmoud a été condamné à deux (02) ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende, tandis que l’ancien wali de Bejaia, Oulad Saleh Zitouni et l’ancien secrétaire général de la même wilaya, Idir Ibrahim, ont également bénéficié d’un acquittement.

Le procureur de la République près la même instance judiciaire a requis 7 ans de prison ferme et 1 million de DA d’amende contre l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, rapporte l’APS.

Une peine de 3 ans de prison ferme et une amende de 100 000 DA ont également été requises contre l’ancien directeur de cabinet de Sellal ainsi que l’ancien wali de Bejaia, Oulad Saleh Zitouni, Idir Ibrahim et l’homme d’affaires Allaoui Mahmoud.

L’ancien Premier ministre et son directeur de cabinet sont impliqués dans cette affaire pour des faits liés à la corruption notamment « l’abus de fonction et octroi d’indus avantages« .

Lors de l’audience, Abdelmalek Sellal a nié l’existence de toute relation entre lui et l’homme d’affaires Allaoui Mahmoud, indique l’APS ajoutant que son ancien directeur de cabinet a également nié son intervention pour « accorder des facilités à la construction d’un hôtel touristique » déclarant que « l’intervention de l’ancien Premier ministère dans ce projet s’inscrivait à l’époque dans le cadre des facilités accordées aux investisseurs pour créer de nouveaux emplois ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR