En continu

Le siège de l’AADL à Tizi-Ouzou fermé par les souscripteurs

Published

on

Le siège de la direction locale de l’AADL à Tizi-Ouzou a été fermé ce matin par des centaines de souscripteurs venus réclamer leurs logements dont « le chantier est quasiment à l’arrêt à cause d’un différent financier entre l’entreprise qui présente un avenant des travaux supplémentaires», écrivent-lis dans une déclaration et d’ajouter : « l’AADL qui refuse de payer, et les perdants ce sont bien-sûr les souscripteurs ».

Ces souscripteurs accusent même l’AADL de manipulation. « La liste des bénéficiaires des 469 logements a été modifiée. 241 souscripteurs ont été remplacés par d’autres souscripteurs dont on ignore la provenance », rapportent-ils dans leur déclaration. Les manifestants ont demandé « la reprise immédiate et sans conditions des travaux sur l’ensemble du chantier, l’achèvement de l’opération de remise des clés avec toutes commodités pour l’ensemble des 627, la remise immédiate des pré-affectations des 469, l’établissement des pré-affectations pour le reste des souscripteurs (904), pour parer à toute tentation de manipulation des listes à l’avenir ».

Pour rappel, le 1er novembre dernier, 308 souscripteurs au programme AADL1 ont reçu les clés de leurs logements. Selon les explications fournies sur place, ce premier lot de logements s’inscrit dans le cadre du programme des 2 000 logements AADL1 (2001-2002). Alors que 319 logements devaient être livrés le 30 novembre dernier et le reste du programme sera achevé et livré d’ici au mois de mars 2018.

Le wali avait assuré que ce premier lot de logements est doté de la totalité des réseaux de viabilisation, que ce soit primaire ou secondaire, mais aussi des équipements d’accompagnement, institut d’enseignement professionnel, un lycée, un CEM et deux écoles primaires. Le wali avait par ailleurs annoncé que le problème du foncier pour la réalisation de ces programmes AADL 1 et 2 a été réglé au niveau local.

 

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Quitter la version mobile