Connect with us

Accueil

À un mois de sa libération, Merzoug Touati de nouveau condamné

Published

on

Après plusieurs manifestation organisées par un comité de soutien déterminé à aller jusqu’au bout dans ses action, la cour suprême a notifié les avocats du blogueur marzouk Touati de sa décision qui consiste « à cassé le jugement du tribunal criminel de Béjaia ayant condamné Marzouk Touati à 07 ans de prison ferme ».

Encore un an de prison ferme pour Merzoug Touati. Le journaliste-blogueur a été condamné, dimanche 29 mai, par le Tribunal de Bejaia, à une année de prison ferme et une amende de 50.000 DA d’amende, a indiqué son épouse.

Dans cette nouvelle affaire, Merzoug Touati est poursuivi pour «atteinte à l’unité nationale» et «incitation à attroupement non armé», sur la base de publications sur facebook, qui remontent à 2019.

Le blogueur engagé dans le Hirak, est actuellement en détention à la prison de Bouira où il a été transféré le 17 avril, après une grève de la faim qu’il avait observée à la prison de Laghouat (à 500 km de sa résidence à Bejaia). Des partis, des associations et des ONG ne cessent d’appeler à sa libération.

Placé sous mandat de dépôt le 28 décembre 2021, il a été condamné à un an de prison ferme et une amende de 100.000 DA, pour «outrage à corps constitués» et «diffusion de fausses informations». Il devra sortir le 29 juin, après une réduction de sa peine de la moitié.

La nouvelle condamnation de Merzoug Touati intervient donc à un mois de sa libération.  

Lors du procès qui s’est déroulé, le 22 mai dernier, par visioconférence, Touati «avait à peine le temps de confirmer son identité, à cause de la mauvaise connexion». «Le tribunal avait du mal à garder le contact avec la prison de Bouira», affirme Mme Touati.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR