Connect with us

Société

A l’agence d’Air Algérie à Paris depuis 2015 : La fille d’Abdelkader Bensalah, « une employée VIP ? »

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | rassemblement devant l'agence d'Air Algérie à Paris


Le collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA) vient de jeter un nouveau pavé dans la mare boueuse d’Air Algérie. Ayant, à maintes reprises, dénoncé les avantages indus accordés à la progéniture de la nomenklatura, installée, comme par miracle, dans des agences d’Air Algérie à l’étranger, le CCTA revient, cette fois-ci, pour faire des révélations du même genre.
Les responsables de ce collectif dénoncent, cette fois-ci, les privilèges dont « jouit indûment la fille de l’ancien président du Conseil de la Nation et chef de l’Etat (d’avril à décembre 2019), Abdelkader Bensalah, Mouna ».


Dans un communiqué diffusé, aujourd’hui, sur son site Internet, le CCTA estime que « Air Algérie est une société nationale dont les postes de travail à l’étranger sont devenus de plus en plus le refuge pour les enfants et les familles de la nomenklatura en raison des avantages liés au détachement à l’étranger : de très bons salaires en devises, payement de 60% du loyer, billets d’avion gratuits, surpoids de bagage autorisé, etc…».

C’est selon cette logique, estime le CCTA, que « Mme Mouna Bensalah, fille de son papa a été installée, depuis 2015, au poste de chef du service administratif à l’agence d’Air Algérie à Paris en France ». « Grâce à l’appui et à l’influence de son père, Abdelkader Bensalah, elle s’octroie et profite illégalement de nombreux privilèges et faveurs », explique la même source.


Règlement violé pour elle


Pour le CCTA, le règlement en vigueur concernant les détachements à l’étranger a été même violé pour rendre service à Mme Mouna. « Si la réglementation en vigueur concernant les détachements à l’étranger stipule que les citoyens algériens qui sont détachés à l’étranger doivent retourner au pays après la fin de leurs mandats non renouvelables, cela ne semble pas s’appliquer à Mme Mouna Bensalah qui est encore maintenue à son poste depuis son arrivée en France en 201 », précise la même source.

Et d’ajouter : « Contrairement à ses collègues arrivés à la même date et qui sont repartis en octobre 2018, elle, continue de bénéficier d’un pistonnage. Depuis son arrivée en France, Mme Mouna Bensalah a bénéficié de nombreux privilèges : des milliers d’euros dépensés dans des formations à son profit exclusif au détriment des autres employés de l’entreprise transgressant ainsi les droits en formation du personnel local de 2015 à 2017 pour un total de 60.000 euros ».

La fille de l’ancien président du sénat qui gardé son poste pendant 17 ans, semble être sur les traces de son père. De plus, ajoute la même source, elle s’octroie ce qui lui semble bon en matière d’avantage. En matière de congé, elle se permet un cumul de cinq de congé. Mais, elle refuse cet avantage à d’autres employés de l’agence.

« De plus, depuis quelques mois, Mme Mouna Bensalah travaille à la carte, selon ses humeurs et aux horaires qui lui conviennent. Mieux encore, elle est absente de son poste depuis des mois. Durant cette période, elle s’octroie des voyages en première classe avec sa famille à Alger, à Istanbul, a Dubai, etc.…sans consommer ses congés annuels, car curieusement elle est en congé de maladie de longue durée », lit-on dans le même document.  

La direction d’Algérie est-elle au courant de cette affaire ? Pourquoi ce sont toujours les enfants de hauts responsables qui se retrouvent à des postes de responsabilité dans les ambassades et les agences d’Air Algérie à l’étranger ?

Société

Covid-19 : 210 nouveaux cas enregistrés durant les dernières 24 heures

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR |
© DR | Covid-19, le dernier bilan

L’Algérie enregistre une baisse du nombre de contaminations au coronavirus covid-19 selon le dernier bilan établi, samedi 19 septembre par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie qui fait état de 210 infections, 105 guérisons et 6 décès enregistrés durant les dernières 24 heures.

Le nombre total des contaminations a atteint 49.623, celui des décès est passé à 1665 cas, alors que le nombre total des guérisons s’élève à 34.923, a précisé le porte parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, Djamel Fourar, lors du point de presse quotidien.

Continue Reading

Société

Coronavirus: le point sur la pandémie

Avatar

Published

on

Faits marquants, nouvelles mesures, nouveaux bilans: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Allemagne: nouveaux cas au plus haut depuis avril

L’Allemagne a enregistré samedi son nombre quotidien de nouveaux cas de coronavirus le plus élevé depuis avril, avec 2.297 nouvelles infections, selon l’institut de veille épidémiologique Robert Koch. Au total, quelque 270.070 personnes ont été testées positives en Allemagne depuis le début de l’épidémie, qui a fait 9.384 morts (+6 en 24H). La dégradation de la situation épidémiologique a poussé vendredi les organisateurs des carnavals en Rhénanie du nord-Westphalie à annuler cette année ces festivités.

Plus de 950.000 morts dans le monde

La pandémie provoquée par le nouveau coronavirus a fait au moins 953.025 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT. Plus de 30.556.040 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 198.597 morts. Viennent ensuite le Brésil (135.793), l’Inde (85.619), le Mexique (72.803) et le Royaume-Uni (41.732).

L’Espagne serre la vis

Epicentre de l’épidémie en Espagne, la région de Madrid impose des restrictions drastiques. 858.000 personnes, soit 13% de la population de la capitale, habitant dans les quartiers sud défavorisés, ne pourront, à partir de lundi, sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité comme travailler, aller chez le médecin ou amener les enfants à l’école.

La France durcit ses mesures

En région parisienne, où l’épidémie s’aggrave, les autorités sanitaires ont appelé à éviter les rassemblements privés de plus de 10 personnes. Dans le sud-est, à Nice, finis les apéritifs sur la plage après 20H00, les pique-nique à plus de dix dans les parcs. A Toulouse (sud-ouest), les mesures restreignant les activités festives sont renforcées. Les tests salivaires vont être autorisés dans le pays, mais uniquement pour les personnes présentant des symptômes. –

“Deuxième vague” au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni fait face à une “deuxième vague” de nouveau coronavirus, a prévenu le Premier ministre Boris Johnson, son gouvernement n’écartant pas de recourir à un nouveau confinement général pour toute l’Angleterre comme “dernière ligne de défense”. De nouvelles restrictions sont entrées en vigueur concernant deux millions d’habitants du nord-est de l’Angleterre, interdisant notamment les rencontres entre personnes de différents foyers et introduisant un couvre-feu de 22H00 à 5H00 dans les lieux de divertissement.

Nouvelles restrictions en Europe, Argentine

Le gouvernement irlandais a annoncé vendredi un nouveau durcissement des restrictions concernant les pubs et restaurants à Dublin, pour la deuxième fois en une semaine. L’Argentine a décidé de prolonger jusqu’au 11 octobre les restrictions imposées pour faire face à la pandémie, avec toutefois un assouplissement dans la zone métropolitaine de Buenos Aires où le nombre de cas s’est stabilisé. Le gouvernement grec renforce les mesures de protection face à la résurgence des cas en particulier dans la région d’Athènes, fermant à nouveau ses cinémas et revenant partiellement au télétravail. En Islande, les bars et discothèques de Reykjavik gardent porte close pendant quatre jours à compter de vendredi.

Continue Reading

Société

Alger : Disparition mystérieuse de deux filles à Khraicia

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Deux filles disparues à Khraicia, Alger

Deux filles ont disparu à la localité de Khraicia dans la wilaya d’Alger, a annoncé samedi l’organisation nationale de la protection de l’enfance.

Dans un communiqué posté sur page Facebook, l’organisation a fait état de la disparition dans des circonstances inconnues de deux petites filles. “Les deux filles disparues, , Aya et Chahinez, âgées respectivement de 13 et 14 ans, sont sorties de leurs domiciles, situés à Khraicia, wilaya d’Alger, hier, vendredi 18 septembre, à 11 h 30, et depuis elles ne sont pas revenues », précise la même source.

Par ailleurs, trois disparitions d’enfants ont été signalées à Tlemcen jeudi dernier avant d’être retrouvés.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR