Connect with us

Accueil

À la veille du 3e anniversaire du Hirak: le MSP appelle le pouvoir à « honorer ses engagements »

Published

on

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a violemment critiqué, ce samedi 19 février, le pouvoir en place, l’accusant d’avoir tourné le dos à ses engagements dans la prise en charge des revendications du Hirak.

Le parti d’Abderrezak Makri qui a tenu, les 17 et 18 février courant, sa session ordinaire du Conseil consultatif (Madjliss Echoura), a enregistré qu’à la veille de la célébration du 3e anniversaire du Hirak (22 février), « de nombreuses revendications portant sur le changement radical n’ont pas été concrétisées ».

Dans un communiqué rendu public, le MSP « appelle le régime politique à respecter ses engagements à ne pas rééditer les mêmes causes (du Hirak, Ndlr) ».

Le parti de Makri a participé à toutes les élections organisées, à commencer par les législatives de juin 2021, puis les locales du 29 novembre, jusqu’aux sénatoriales du 5 février 2022.

Sur la situation politique, le MSP a critiqué « le recul sur le plan des libertés et des droits de l’homme en Algérie », citant entre autres « les violations des droits constitutionnels des partis et associations, le musèlement de la liberté d’expression, des médias publics et privés ainsi que les arrestations pour cause d’opinions et de positions politiques ».

Sur le plan économique, le parti d’Abderrezak Makri n’en fait pas un meilleur constat. Il pointe du doigt « échec et panique » du pouvoir à réaliser le développement et décrit un climat de « d’angoisse  populaire » à cause du « manque d’horizons politiques et économiques », de « la détérioration du pouvoir d’achat suite à la dévaluation du dinar », de « l’explosion des taux d’inflation et des augmentations généralisées des prix ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR