Suivez-nous

Société

A la veille de la marche du 1er novembre, la capitale difficile d’accès

Alger ville assiégée. A 24 heures de la grande marche, annoncée pour le 1 novembre, date symbolique du déclenchement de la guerre de libération. Les accès à la capitale sont littéralement verrouillés par la gendarmerie qui veille à ce que la mobilisation pour le 37e vendredi ne soit forte à Alger.

Achour Nait Tahar

Publié

le

Crédit photo: DR

En effet, Les routes qui mènent vers la capitale sont parsemés d’embuches à la veille de ce 37e vendredi de manifestation consécutif contre le pouvoir en place. Les accès Est et Ouest d’Alger connaissent une circulation monstre, depuis les premières heures de la matinée, ont fait signalés des témoins sur place.

En outre, l’axe routier reliant les villes de Tizi-ouzou, Boumerdes et Alger connais, lui aussi, une circulation lente des suites des nombreux barrages filtrants de la gendarmerie nationale et de la police au niveau de Si Mustapha, Boudouaou et Réghaia.

L’autoroute est-ouest, notamment le trançon Bouira – Alger n’est pas épargnée par les bouchons. Une file énorme de véhicules est constatée au niveau du tunnel de Bouzagza et Lakhdaria, pénalisant, ainsi, les usagers de cette autoroute, qui devraient rejoindre la Capitale pour différentes raisons.

Les routes qui convergent vers Dar El Beida sont également difficiles d’accès. Les automobilistes vivent un clavaire causé par la circulation lente provocant, de ce fait, des files de voitures qui s’étalent sur plusieurs kilomètres.

En effet, les tronçons Hamadi-Dar El Beida, Rouiba-Dar El Beida, El Hamiz-Dar El Beida, Souachet-Hamiz-Dar El Beida sont bloqués au niveau de Cosider.

pour rappel, plusieurs animateurs du Hirak ont lancé, depuis plusieurs jours, un appel pour rejoindre la marche de ce vendredi à Alger. les tenants du régime décident de limiter l’accès à la capitale en déployants des barrages filtrants de la gendarmerie sur plusieurs points de l’autoroute est-ouest ainsi que les autres routes qui convergent sur Alger dans le but de dissuader les Algériens de venir en masse à la mobilisation qui s’annonce d’ores et déjà importante.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR