Connect with us

Société

A la demande de la défense, le procès de Rebrab est reporté

La juge près le tribunal de Sidi M’hamed a accepté la demande de report du procès du patron du groupe Cevital, Issad Rebrab. Mais il a, toutefois, refusé sa demande de libération provisoire introduite par la défense.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Le président du groupe Cevital, Issad Rebrab, se rendra dimanche prochain 24 février à Tizi ouzou, et non pas aujourd'hui comme annoncé par la JS Kabylie sur sa page officielle hier.

En effet, le procès du patron du groupe Cevital, Issad Rebrab s’est ouvert, aujourd’hui 25 décembre, au tribunal de Sidi M’hamed. C’est vers midi que le PDG du groupe Cevital, en détention depuis plusieurs mois, est appelé à la barre par la juge. Aussitôt, le collectif de la défense a demandé le report du procès à une date ultérieure afin de pouvoir compléter le dossier et entendre le représentant de la douane qui ne s’est pas présenté.

En réponse à la question de la juge qui demande à Issad Rebrab s’il est prêt pour comparaitre aujourd’hui, le patron du premier groupe privé en Algérie explique à la juge que le directeur de la filiale EVCON doit être présent dans la salle. « Je ne peux pas m’exprimer en arabe madame la juge. Je vous demande s’il vous plait d’appeler un interprète car je parle deux langues. Le Kabyle qui est ma langue maternelle et le français qui est ma langue universitaire », lance-t-il. Il précise qu’il « a peur de ne pas comprendre certains termes techniques ».

Et afin d’avoir tous les détails, Issad Rebrab demande aussi à la juge d’appeler le représentant légal de la société EVCON. « Madame la présidente, je vous demande d’appeler le directeur général de la filiale EVCON car moi je suis président d’un conseil d’administration du groupe qui dirige 27 filiales, dont la société EVCON ».

Souriante, la juge tente de convaincre Issad Rebrab : « Parlez en arabe Derdja. Vous me comprenez quand je parle ? », l’interroge-t-elle. Elle propose même qu’un avocat présent dans la salle fasse la traduction du Kabyle vers l’arabe et vis-versa. Tous les témoins du dossier sont présents sauf le représentant de la douane qui est partie civile dans le dossier. L’audience est levée pour le nomment et les avocats sont entrain de se consulter pour tracer la stratégie.

A la reprise de l’audience, le collectif des avocats, demande le report du procès avec liberté provisoire. Cette demande de report est accordée par la juge, mais celle de sa libération provisoire est rejetée.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR