Catégories
Société

Tizi-Ouzou : Un décès et 12 blessés dans un accident de circulation

La direction régionale de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou a fait état ce mardi 19 octobre d’un décès et 12 personnes blessées suite à un accident de circulation survenu cet après-midi dans la commune de Ouadhias.

« Les éléments de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou sont intervenues à 14h50, à la suite d’un accident de circulation survenu suite à la déviation et la chute d’un bus transportant des voyageurs« , a détaillé la Direction générale de la protection civile dans un communiqué.

La direction régionale de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou a indiqué que cet accident a causé la mort d’une femmes et des blessures pour 12 autres personnes, dont 11 femmes et un homme.

Catégories
Société

Feux de forêts : Début de l’opération de l’indemnisation des éleveurs de Tizi-Ouzou

Le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, en coordination avec les représentants des Offices professionnels et de la chambre agricole de la wilaya de Tizi-Ouzou, a commencé hier, l’opération de l’indemnisation de plusieurs d’éleveurs touchés par les incendies dans ladite wilaya en leur remettant des têtes bovines et ovines, indique un communiqué du ministère.

À travers un communiqué mis en ligne hier, 03 septembre, le ministère a précisé que « cette opération avait été organisée par le représentent du ministère de l’Agriculture, Miloud Tria en coordination avec la Chambre agricole de la wilaya de Tizi Ouzou, des membres des Offices professionnels des filières des céréales et du lait ainsi que des chefs des comités de villages » de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Le ministère de l’Agriculture avait déjà procédé à une opération de distribution de têtes ovines et bovines à Draa Benkhedda jeudi dernier, tandis qu’hier, deux autres sites de distribution ont été ouverts à Oued Aissi.

Selon le ministère, cette opération d’indemnisation sera généralisée sur d’autres wilayas impactées par les feux de forêts déclarés en début août dernier à l’image de Béjaïa, Skikda et Jijel.

Il est à noter que plusieurs wilayas du nord ont été touchées en août dernier par de gigantesques feux de forêts qui ont fait des dizaines de morts et brulés des milliers d’hectares d’espace vert.

Pour rappel, la wilaya de Tizi-Ouzou a été la plus impactée par les flammes avec 5.193 hectares d’arbres fruitiers et 19.178 animaux d’élevage emportés par les flammes, selon un bilan provisoire établi par la direction locale des services agricoles en sus de 1700 habitations brûlées expertisées jusqu’à présent dans la même wilaya.

Catégories
Economie Politique

Tizi-Ouzou : « 794 bâtisses touchées par les feux de forêts »

794 immeubles et 831 exploitations agricoles ont été touchés par les feux de forêts à la wilaya de Tizi-Ouzou, a indiqué Miloud Fellahi, secrétaire général de ladite wilaya, dans une déclaration à l’APS.

Selon ce premier bilan, il s’agit de 752 habitations individuelles et collectives et de 42 écoles, a indiqué Miloudi Fellahi qui préside également la cellule de crise des feux de forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Ces habitations ont été soumises à une expertise et à un contrôle technique et seront classées en catégories selon le niveau des dommages, précise le même responsable.

En outre, sur les 42 écoles touchées, seules 2 d’entre elles nécessitent d’importants travaux de rénovation, a indiqué Miloud Fellahi. Selon lui, ces constructions seront prises en charge « rapidement afin de les préparer à la prochaine rentrée scolaire ».

Le secrétaire général de la wilaya a affirmé que l’opération d’évaluation se poursuit et qu’elle touchera l’ensemble des localités ravagées.

Pour rappel, des feux de forêts se sont déclenchés le lundi 9 août dans plusieurs wilayas du Nord algérien. La wilaya de Tizi-Ouzou demeure la plus impactée par ces incendies, comptant plusieurs pertes humaines et matériels.

Pour la première fois depuis le début de la catastrophe le 9 août dernier, la Protection civile a indiqué ce mercredi que tous les feux de forêts sont maitrisés au niveau national.

Catégories
Politique

Hommage aux militaires décédés dans les opérations d’extinctions des incendies de forêts

Un ultime hommage a été rendu ce samedi 14 août aux militaires décédés dans les opérations d’extinctions des feux de forêts à la wilaya de Béjaia et Tizi-Ouzou, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense Nationale (MDN).

La cérémonie d’adieu a concerné 26 martyrs au niveau de l’Hôpital Central de l’Armée de Aïn Naâdja tandis que « les mêmes adieux ont été réservés pour 07 martyrs au niveau de l’Hôpital Régional de l’Armée de Constantine en 5° Région Militaire », selon le MDN.

« Monsieur le Général de Corps d’Armée Saïd CHANEGRIHA, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire s’est rendu, ce matin du 14 août 2021, à l’Hôpital Central de l’Armée à Aïn Naâdja, pour assister à la levée des corps et recueillement à la mémoire des chouhada, morts lors des opérations d’extinction des feux de forêts dans les wilayas de Tizi-Ouzou et Bejaïa, et ce avant le transfert des dépouilles vers leurs régions d’origine à travers les différentes wilayas, où ils seront inhumés avec les honneurs militaires », a indiqué le communiqué du MDN.

« Suite à cette triste épreuve qui a frappé notre Nation et qui a causé la perte d’un nombre des meilleurs de ses fils durant la lutte contre ces incendies criminelles, Monsieur le Général de Corps d’Armée a réitéré sa profonde compassion et sa solidarité avec les familles des victimes et partage leurs peine et chagrin dans cette douloureuse épreuve, réitérant ses sincères condoléances », a ajouté le communiqué.

Et de conclure: « Aussi Monsieur le Général de Corps d’Armée a présenté ses remerciements et a exprimé toute sa considération pour l’élan de solidarité et les sentiments de compassion montrés par le peuple algérien ».

Pour rappel, les feux de forêts qui se sont déclenchés le lundi dernier ont fait 69 morts entre civils et militaires, selon le dernier bilan communiqué jeudi. Un deuil national de trois jours à partir du jeudi 12 août a été décrété en leur honneur par le Président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Catégories
Politique

Le RCD sur le meurtre de Djamel Bensmail: « Un crime exécrable qui a provoqué un traumatisme national »

Le Parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a réagi ce vendredi à la mise à mort du jeune Djamel au village de Larabaa Nath Irathen, wilaya de Tizi-Ouzou après avoir été accusé de « pyromane ». Le parti a dénoncé « un crime exécrable » qui a « provoqué un traumatise national ».

« Le RCD s’incline devant la mémoire du supplicié et présente ses sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à tous ceux qui l’ont connu durant sa courte vie. Il salue la dignité, malgré la douleur, de la famille du défunt et les assure de sa solidarité agissante », a indiqué le communiqué du Parti.

Le jeune Djamel a été lynché à mort mercredi dernier au village de Larbaa Nath Irathen après avoir été suspecté d’être à l’origine des feux de forêts. Les scènes de sa mise à mort ont été retransmises en direct sur les réseaux sociaux, suscitant choc et indignation auprès des algériens. Jeudi le procureur de la République près le tribunal de Larbaa Nath Irathen a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Pour le RCD, « le contenu du communiqué du procureur de la République près le tribunal de Larbaa Nath Irathen pose problème; il entérine des faits non avérés et disculpe les services de sécurité de toute responsabilité, ce qui est une aberration à ce stade de l’enquête ».

« Des jours durant et plus particulièrement la matinée du jour du drame, des rumeurs colportées à grande échelle faisaient état de la présence de voitures sans immatriculations qui sillonnent les routes transportant des équipes d’incendiaires. Le climat de tension que suscitent ces intenses rumeurs ne pouvait échapper aux services de sécurité », suggère le parti.

L’hypothèse « d’incendies criminels » ajoute « de l’huile sur le feu »

Pour le RCD la théorie de feux criminels avancée par les autorités participe à l’état de paranoïa des habitants des villages touchés par les incendies. « Une thèse qui donne du crédit aux folles rumeurs citées plus haut« , a-t-il indiqué.

« Alors que le phénomène des méga feux, conséquence d’une aggravation des phénomènes climatiques, ne cesse de redoubler d’intensité dans les pays du pourtour méditerranéen, en Algérie, les officiels et à leur tête le chef de l’Etat, comme pour ajouter de l’huile sur le feu, mettent en avant l’existence de bandes criminelles qui voudraient, par ces actes, déstabiliser le pays », peut-on lire sur le communiqué du RCD.

Pour le RCD il est « extrêmement important » de« répondre aux interrogations légitimes et nombreuses des citoyens et qui ont conduit à l’assassinat public d’un homme ». Il s’agit, entre autres, de questionnements sur« qui a désigné Djamel et ses camarades comme suspects », et pourquoi « la police n’a pas usé de tous les moyens pour disperser la foule » et « mette à l’abri les présumés suspects ».

Par ailleurs, estimant que « rien n’est supérieur à l’unité du peuple algérien« , le RCD a appelé à « amplifier ce mouvement de solidarité et exhorte les citoyens, partout où ils se trouvent, à l’extrême vigilance et à la seule action pacifique ».

Quitter la version mobile
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR