Catégories
Politique

Mouvement partiel au sein de la DGSN

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a effectué ce dimanche 22 août, un mouvement partiel au sein de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), a indiqué un communiqué de la sûreté nationale.

« Sur proposition du directeur général de la sûreté nationale, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mené aujourd’hui, dimanche 22 août 2021, un mouvement partiel qui touche sept directeurs centraux de la direction générale de la sûreté nationale », a indiqué le communiqué.

Le mouvement concerne le commissaire-général Ajouadi Mohamed, nommé au poste de directeur général de l’Office. Le commissaire Saidani Tahar nommé, directeur des renseignements généraux. Le commissaire Mohand Said Si Mohand, nommé directeur des ressources humaines. Le commissaire général Daoud Mohand Cherif, nommé directeur de la sûreté générale. Le mouvement concerne également le commissaire Bouraoui Abdelhak, nouveau directeur de la Police générale. Le commissaire Makhlouf Salah, nouveau directeur de la Police des frontières et Khelifa Azzedine, nouveau directeur de l’administration générale

Catégories
Politique

Affaire Bensmail: la police localise le téléphone de la victime et arrête 25 autres suspects

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a indiqué ce mardi 15 août avoir localisé le téléphone de Djamel Bensmail, lynché à mort mercredi dernier à Larbaa Nath Irathen après avoir été accusé de pyromane. La police a également annoncé l’arrestation de 25 autres suspects.

« À travers le processus d’exploitation du téléphone portable de la victime, les enquêteurs ont découvert des faits étonnants sur les véritables raisons du meurtre du jeune Djamel Bensmail, que la justice révélera plus tard, compte tenu de la confidentialité de l’enquête », a indiqué un communiqué de la DGSN.

Par le biais du même communiqué, la DGSN a fait état de l’arrestation de 25 autres suspects en plus des 36 autres arrêtés plus tôt cette semaine.

« Dans le même contexte, les services nationaux de sécurité compétents ont pu, en un temps record, arrêter les 25 suspects restants, qui étaient en fuite au niveau de plusieurs wilayas du pays, dont deux (02) suspects, qui ont été arrêtés par les éléments de la sûreté d’Oran alors qu’ils tentaient de fuir le pays », a ajouté le communiqué.

Le nombre de personnes suspectes arrêtées s’élève ainsi à 61. Elles sont toutes impliqués « à différents degrés » dans le meurtre de Djamel Bensmail.

« L’enquête a également révélé la découverte d’un réseau criminel, à l’origine du stratagème odieux, classé comme organisation terroriste, selon les aveux de ses membres arrêtés », conclut le communiqué

Quitter la version mobile
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR