refoulement

Algérie : des réfugiés syriens, palestiniens et yéménites « jetés » dans le désert

par

C’est la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) qui vient de lancer une véritable alerte. Elle interpelle les autorités algériennes et nigériennes ainsi que la communauté internationale sur la situation d’une cinquantaine de réfugiés syriens, yéménites et palestiniens, abandonnés dans le désert, à la frontière entre l’Algérie et le Niger.