Justice

Le procureur de la république a requit un complément d'information ou Une année de prison ferme. L'avocat de Anis Rahmani a demandé Deux millions de dinar comme dommages. L'avocat de la wilaya d'Alger a demandé 50 millions de dinars comme dommages.  

Arrestation des journalistes en Algérie : RSF dénonce

par

La vague d’arrestation des journalistes et responsables de certains sites électroniques en Algérie suscite l’indignation de l’ONG Reporters sans frontières (RSF). Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, l’organisation dénonce, en effet, l’arrestation des journalistes Abdou Semmar, Adlène Mellah et Merouane Boudiab entre les 22 et 24 octobre 2018.