Catégories
Politique

Emblème amazigh : Un manifestant sera présenté demain devant le procureur

Un manifestant arrêté hier 31 janvier dans la marche hebdomadaire du Hirak à Alger en possession de l’emblème Amazigh, sera présenté demain 02 février devant le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed.

C’est ce qu’a annoncé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), sur sa page Facebook.

Pour rappel, les manifestants arrêtés ces dernières semaines sont soit relâchés avec convocation pour un procès, ou bien ils sont mis sous contrôle judiciaire. Un des manifestants a été arrêté pour le port de l’emblème amazigh mais relâché par la suite.

Plusieurs manifestants ont passé plus de six mois de prison avant d’être libérés pour le simple fait de port de l’emblème amazigh.

Catégories
Politique

13 détenus du Hirak libérés

Il s’agit de Messaoud Leftissi, Djaber Aibeche, Bilal Bacha, Khaled Oudihat, Hamza Meharzi, Tahar Safi, qui sont totalement libres, alors que, Mouloud Chatri, Samir idir Guerroudj, Nacer Timsi, Amine Ould Taleb, Abderrahmane Boudraa, Khaled Ouidir, Makhlouf Bibi, sont libres mais toujours avec 6 mois de sursis..

Pour rappel, ces détenus ont été interpellés lors de la marche du 21 juin à Alger pour port du drapeau amazigh.Ils ont comparu devant le tribunal de Sidi M’hamed le 22 octobre, le juge a prononcé une peine d’un prison dont 6 mois ferme assorti d’une amende de (30 000, 00 DA).

Catégories
Politique

Emblème Amazigh : Quatre manifestants relaxés par le tribunal de Tipaza

Il s’agit de Terki Billal, Ait Abbas Massinissa, Terki Sid Ali et Allouache Beza. Présentés aujourd’hui devant le juge, ces derniers, soutenus par des avocats et de la secrétaire nationale du RCD, Fetta Sadat, ont bénéficié d’un non lieu.

Cette décision du juge près le tribunal de Tipaza confirme une nouvelle fois qu’il y a bien anguille sous roche au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger où des juges ont prononcé des peines d’emprisonnement à l’encontre de jeunes manifestants, dont nombre d’entre eux étaient poursuivis pour port de l’emblème amazigh, alors qu’aucun de texte de loi, de l’avis de tous les juristes, ne considère ce fait comme une atteinte à l’emblème national.

Catégories
Politique

Six mois de prison ferme contre 20 détenus : Encore de lourdes peines au tribunal de Sidi M’Hamed

L’étudiante Nour Houda Dahmani, quant à elle, est condamnée à six mois de prison, dont mois avec susris. Cette dernière devra quitter la prison d’El Harrach, dans la journée, puisqu’elle a déjà purgé deux mois d’emprisonnement.

Ce verdict suscite la colère des avocats et des militants des droits de l’homme qui dénoncent un acharnement inexpliqué des magistrats de ce tribunal qui n’hésitent pas à incarcérer des manifestants et des porteurs du drapeau amazigh, alors que pour les mêmes affaires d’autres tribunaux ont acquitté les personnes arrêtées.

Catégories
Politique

Le CNLD appelle à une grève générale et un sit-in des mamans le 28 novembre

Déjà que l’opération El Mahraz lancée par le CNLD est très suivie, une grève et un sit-in sont programmés pour la même journée du 28 novembre.

L’appel est lancé pour toutes les mamans afin de soutenir et se solidariser avec celles, dont leurs enfants croupissent dans les prisons des quatre coins du pays.

Et pour la journée du lundi 25 novembre, jour du verdict du procès des 21 détenus d’opinion, le comité appelle tous les citoyens à se mobiliser avec les familles des détenus au tribunal Sidi M’hamed à Alger.

Pour rappel, le procureur de la république a requis 2 ans de prison ferme et 100 000 dinars d’amende pour tous les manifestants.

Les avocats de la défense ont boycotté les plaidoiries à Sidi M’hamed pour dénoncer le deux poids deux mesures, après la libération des 5 détenus d’opinion, relaxés par le tribunal de Beb El Oued (Baïnem) pour les mêmes chef d’accusation.

Quitter la version mobile
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR