Suivez-nous

Politique

62 magistrats démis de leurs fonctions (liste)

Avatar

Publié

le

serment des magistrats

Soixante-deux (62) magistrats ont été démis de leurs fonctions par un décret présidentiel daté du 15 décembre dernier et paru dans le Journal officiel N°2.

“Par décret présidentiel du 18 Rabie Ethani 1441 correspondant au 15 décembre 2019, il est mis fin aux fonctions de magistrats, exercées par Mmes. et MM“, lit-on dans le dernier numéro du journal officiel.

  1. Soumia Abdelsadok ;
  2. Ali Ait Akkache ;
  3. Abdelaziz Ferdi ;
  4. Ouahiba Bouamrane ;
  5. Seddik Touati ;
  6. Belkacem Boukhlouf ;
  7. Mohamed El Habib Etteyeb ;
  8. Abdelkader Maghraoui ;
  9. Nacéra Rechache ;
  10. Larbi Benfriha ;
  11. Ahmed Mahdjoub ;
  12. Fatma Machik ;
  13. Mostefa Benabdallah ;
  14. Miloud Ben-Abboun ;
  15. Tahar Boulbene ;
  16. Fatma Bouagal ;
  17. Baya Benblidia ;
  18. Zilorah Chouchou;
  19. Assia Behar ;
  20. Assia Taleb ;
  21. Tayeb Dahri ;
  22. Amara Boughriet ;
  23. Mohammed Khemies ;
  24. Oumelkheir Ould Gacem ;
  25. Mahmoud Boukhetouta
  26. Bénali Elouchdi ;
  27. Houria Bonchada ;
  28. Farouk Ghanem ;
  29. Rachida Haouari ;
  30. Hocine Tahri ;
  31. El Hadi Dali
  32. Brahim Dekhil ;
  33. Oum El Kheir Harzali ;
  34. Rachid Rase El Ain ;
  35. Bachir Saidia
  36. Farida Bensaou ;
  37. Mohamed Boubekeur ;
  38. Bachir Belaid ;
  39. Nadia Nennouche ;
  40. Ali Bouanik ;
  41. Abdelkader Azzi ;
  42. Zoubida Nouari ;
  43. Djamel Yazit ;
  44. Abdellah Zebiri ;
  45. Mohammed Mahdjoub ;
  46. Lakhdar Abdessadok ;
  47. Hocine Mokdahi ;
  48. Mohamed Foulane ;
  49. Ourida Haddad ;
  50. Fadila Benmohamed ;
  51. Ali Sengad ;
  52. Messaouda Boucekkine ;
  53. Khadra Assad ;
  54. Ramdane Bezzi ;
  55. Mansour Ouchen ;
  56. Fadila Belakroum ;
  57. Yasmina Boushaba ;
  58. Ahcène Nahli ;
  59. El-Okbi Saker ;
  60. Ahmed Galfout ;
  61. Ahmed Boutine ;
  62. Abdellah Mellak ;

Politique

Coronavirus : Tebboune ordonne au gouvernement “de faire preuve de la plus grande vigilance”

Avatar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019 (archives)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné au gouvernement et à toutes les autorités sanitaires de faire preuve de la plus grande vigilance suite à l’annonce par le ministre de la Santé d’un premier cas de contamination au Coronavirus en Algérie.

“J’ai ordonné au gouvernement et à toutes les autorités sanitaires du pays de faire preuve de la plus grande vigilance”, a écrit Tebboune sur son compte Twitter.

Il a également demandé aux autorités de lancer “une grande campagne de sensibilisation par tous les moyens de communication afin de protéger la santé publique”.

Hier un cas a été confirmé positif au coronavirus (Covid-19) parmi les deux cas suspects de nationalité Italienne, indique mardi soir le ministère de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière dans un communiqué.

“Le dispositif de surveillance et d’alerte mis en place au niveau national a permis de détecter deux (02) cas répondant à la définition du cas suspect (fièvre, symptômes respiratoires et notion de voyage d’une zone de circulation du coronavirus Covid-19)”, note le ministère de la Santé, précisant que “les deux cas suspects de nationalité Italienne, âgés de 55 ans et 61 ans, présentant les deux une comorbidité, ont été pris en charge conformément aux directives nationales”.

Lire la suite

Politique

L’émir du Qatar : “Nous avons besoin, aujourd’hui, de l’Algérie, d’autant que le monde arabe vit plusieurs crises”

Avatar

Publié

le

Par

L’émir de l’Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani a valorisé, mardi à Alger, “le rôle de l’Algérie aux niveaux régional et arabe” et sa contribution au “règlement de nombreux conflits”.

Dans une déclaration à la presse à l’issue des discussions qu’il a eues avec le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune au siège de la Présidence de la République, Cheikh Tamim a indiqué: “nous valorisons le rôle de l’Algérie aux niveaux régional et arabe”, soulignant que “l’Algérie a une histoire honorable en matière de résolution des conflits survenus dans la région et le monde arabe. Nous avons besoin, aujourd’hui, de l’Algérie, d’autant que le monde arabe vit, malheureusement, plusieurs crises”.

Dans le même cadre, l’émir de l’Etat du Qatar a souhaité “la réussite” du prochain sommet arabe prévu à Alger.

Concernant ses discussions avec le Président Tebboune, il a affirmé qu’elles étaient “constructives et bonnes”. “Nous sommes d’accord sur tous les points”, a-t-il soutenu, exprimant sa détermination à œuvrer “à la promotion des relations bilatérales dans tous les domaines, notamment les domaines économiques et d’investissement”.

Lire la suite

Politique

Cour de Blida : “Aucuns propos attentatoires” à Abane Ramdane” n’ont été tenus par le procureur

Avatar

Publié

le

Par

Le Parquet général de la Cour de Blida a affirmé lundi qu'”aucuns propos attentatoires aux symboles de la Révolution de libération ni à la personne du Chahid Abane Ramdhane n’ont été tenus de la part du représentant du ministère public”, rapporte l’agence officielle.

“Le Parquet général de la Cour de Blida informe l’opinion publique qu’il tiens à démentir toutes les informations relayées par certains médias privés, certains sites et réseaux sociaux concernant le procès du nommée H.H qui s’est déroulé au Tribunal de Larbaa le 20 février en cours”, lit-on dans un communiqué de presse dont une copie a été remise à l’APS.

“Après investigation sur le déroulement de ce procès, il s’est avéré que le représentant du ministère public, lors de l’audience en question, n’a tenu aucun propos susceptibles de porter atteinte aux symboles de la révolution de libération ni à l’encontre du Chahid Abane Ramdhane”, a ajouté le communiqué.

Au cours de cette audience, le représentant du ministère public s’est employé dans son réquisitoire à mettre en évidence, conformément à ses prérogatives, les éléments du crime pour lequel est poursuivi le mis en cause.

“Contrairement à ce qui a été relayé, le Tribunal s’est retiré, au terme des plaidoiries, pour délibérer et non pas en raison d’une urgence quelconque qui aurait pu avoir lieu entre le représentant du ministère public et la défense de l’accusé”, a conclu la source.

Lire la suite

Tendances