Connect with us

Politique

53e vendredi du Hirak : historique et grandiose mobilisation

Melissa NAIT ALI

Published

on

© INTERLIGNES | 53e vendredi de la révolution du sourire

Historique ! Il y a eu, aujourd’hui, comme un air du 22 février 2019. Des millions d’Algériens ont battu, comme c’était le cas il y a une année, le pavé à Alger et dans l’écrasante majorité des villes du pays pour célébrer le mouvement populaire qui fait barrage au 5e mandat.

Mais pas seulement. A Alger, au centre, à l’est et à l’ouest du pays, des foules immenses ont envahi les rues et ruelles du pays pour exprimer leur rejet du pouvoir en place. En effet, le 53e vendredi de la mobilisation populaire coïncidant avec le 1er anniversaire du mouvement populaire, a été marqué par un retour en force des manifestants.

Dans la capitale, des foules impressionnantes ont envahi, dès les premières heures de la matinée, le centre villes pour dessiné un tableau mémorable. Les rues étaient noires de monde, des foules compactes se sont amassées dans les centres urbains et des marches s’étendent sur des kilomètres…

 Comme durant les premières semaines de la mobilisation populaire, les manifestants ont pris d’assaut la ville. Le dispositif policier, d’habitude renforcé, a été très allégé. Les forces de l’ordre sont plutôt chargés de fermer les axés menant vers El Mouradia, craignant sans doute que des manifestants décident, comme ils le faisaient durant les premières semaines du Hirak, de marcher sur la présidence.

Du coup, la répression habituelle n’a pas eu lieu. On a signalé seulement quelques arrestations de certains activistes. Mais globalement, la manifestation s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. Mais les manifestants affichent une détermination à ne pas lâcher le combat pour le changement.

« Nous ne sommes pas venus pour la fête »  

Cette nouvelle journée du Hirak a été, en effet, une occasion pour répondre au président Abdelmadjid Tebboune qui a décrété le 22 février journée de la « cohésion entre le peuple et son armée ».

« Ma djinech nahtaflou, djina nenahwkoum (Nous sommes venus vous dégager, pas pour faire la fête) », lance les contestataires, à la place Audin, à la Rue Asselah Hocine, à la place du 1er mai et à la rue Hassiba Ben Bouali.

Brandissant des emblèmes, des pancartes et des portraits de détenus, dont Karim Tabbou, Foudil Boumala et Abdelwahab Fersaoui, les marcheurs affichent aussi leur satisfaction de voir que le mouvement se renforce. « Cela rappelle les premières semaines du mouvement », constate un des manifestants, très content de voir l’ampleur de la mobilisation.

Une mobilisation qui a commencé, dès les premières heures de la matinée, et qui a atteint son paroxysme aux environs de 15h00. Venant de différentes wilayas, les manifestants ont tenus à être présents en ce jour mémorable. « Les hommes libres de Tlemcen sont là », affirme un jeune, pied dans le plâtre, rencontré non loin de la Grande Poste. Même la jeune étudiante, Nour El Houda Oggadi de Tlemcen était présente aujourd’hui.

© INTERLIGNES |53e vendredi du Hirak

L’emblème Amazigh flotte à nouveau

La journée d’aujourd’hui est marquée, particulièrement, par le retour en force dans les marches d’Alger de l’emblème Amazigh. Les policiers n’ont pas procédé, comme ce fut le cas depuis le mois de juin dernier, à l’arrestation de ses porteurs.

Il n’y a eu, finalement, aucune atteinte à « l’unité nationale ». La marche a été aussi marquée par la présence de nombreuses personnalités, dont la moudjahida Djamila Bouhired, le madjihid Lakhdar Bouregaa et des hommes politiques, à l’image de Saïd Khelil.

Les participants à cette grandiose mobilisation ont repris, pendant de longues heures, des slogans hostiles au président Tebboune, qualifié « d’illégitime », aux « généraux qui tiennent en otage la vie politique du pays » et au ministre de la justice, Belkacem Zeghmati, qui « s’interfère dans le travail des magistrats ».

Advertisement
2 Comments

2 Comments

  1. Avatar

    TIGRARA

    21 février 2020 at 21:19

    Le Peuple a souffert et souffre toujours de la HOGRA, de L’INJUSTICE, de la CORRUPTION, de MANQUE DE SOIN, de la FAIBLESSE DU NIVEAU L’ENSEIGNEMENT de leur enfant, etc…….et le pouvoir actuel qui est illégitime; essaie par des manœuvres politique de détourner l’opinion publique nationale et internationale que les revendications du HIRAK sont pris en charge par la Présidence or c’est faux et archi faux c’est de la poudre aux yeux l’expulsion du DG de OREEDOO0 YA FAKOU les responsables de l’UGTA se sucre toujours, les oligarques du FLN détournent toujours des milliards, les douaniers leur TCHIPA a augmenté ces derniers temps, etc………Alors SVP DÉGAGEZ

    • Avatar

      Mellah hocine

      22 février 2020 at 16:29

      Difficile de maintenir un peuple , comme ce valeureux peuple Algérien, dans une situation de pauvreté. La lumière brillera grâce à l’étincelle du 22 février qui a donné espoir à tout un peuple.le plus grand acquis c’est cette politisation qui revient dans la tête du citoyen . L’acquisition de telles opportunités ne fera que valoriser l’Algérien qui a su briser cette haine régionalsite créée par le pouvoir. Que du bonheur qui attend ce peuple.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Lutte contre le coronavirus : l’ancien président Zeroual fait don d’un mois de sa retraite

Avatar

Published

on

By

© DR | L'ancien président de la République Liamine Zeroual

L’ancien président de la République, Liamine Zeroual, a fait don d’un mois de sa pension de retraite pour contribuer à l’effort national de lutte contre la propagation du Coronavirus, a-t-on appris dimanche auprès de ses proches.

Selon la même source l’ancien président Zeroual (1995-1999) a affirmé vouloir, à travers ce geste symbolique, apporter son soutien aux autorités du pays dans leur lutte contre cette pandémie en cette conjoncture de crise sanitaire.

Il a appelé, à cette occasion, l’ensemble de ses compatriotes au respect des règles d’hygiène et des mesures prises par les pouvoirs publics pour venir à bout du virus mortel.


Continue Reading

Politique

Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 08 mois de prison ferme

Le tribunal de Bir Mourad Rais a prononcé son verdict dans l’affaire de Sofiane Merakchi. Le journaliste vient d’être condamné à huit (08) mois de prison ferme a annoncé ce dimanche le comité nationale pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi pour avoir fourni des images des manifestations populaires à des médias étrangers notamment à la chaîne télévisée Al Jazeera, le parquet près le tribunal de Bir Mourad Rais avait requis le 29 mars dernier deux ans de prison ferme contre le journaliste Sofiane Merakchi.

Le journaliste et correspondent de la chaîne libanaise “Al maydeen” a été placé en détention préventive depuis le 26 septembre 2019. Ayant déjà purgé six mois de sa peine, Sofiane Merakchi quittera la prison dans deux mois soit le 26 mai prochain.

Continue Reading

Politique

Coronavirus : Les membres du gouvernement font don d’un mois de leurs salaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Les membres du gouvernement font don d'un mois de leurs salaires

Les membres du gouvernement ont décidé de faire don d’un mois de leurs salaires mensuels dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a indiqué samedi un communiqué des services du Premier ministre.

“Dans le but de contribuer à l’effort national visant à réduire les conséquences, sur les citoyens, de la crise sanitaire induite par l’épidémie de COVID-19, les membres du gouvernement ont décidé de faire don d’un mois de leurs salaires mensuels qui sera versé sur les comptes de solidarité Covid-19 ouverts à cet effet”, note le communiqué.

“Par ce geste, le gouvernement entend traduire l’esprit de fraternité, de solidarité et d’entraide sociale qui anime le peuple algérien, avec la certitude que l’on pourra ainsi surmonter cette crise sanitaire avec un minimum de préjudices”, a-t-on ajouté.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR