Connect with us

Campus

53e mardi : “Le Hirak se poursuivra, car il s’agit de notre dignité”

Published

on

Le mouvement de protestation populaire boucle sa première année de mobilisation contre le régime en place sans que celui-ci n’affiche une véritable volonté pour répondre aux revendications du peuple. La détermination des Algériens reste donc inébranlable, signe de vivacité et de force durables d’un “Hirak” dont le pouvoir misait -en employant la répression policière et le harcèlement judiciaire contre les manifestants- sur le dépérissement.

Toujours aussi déterminés et intransigeants à l’égard du système politique en place, des milliers d’étudiants et citoyens de tous âges ont battu le pavé pour ce 53e mardi réclamant dans la foulée la satisfaction de leurs revendications qui n’ont toujours pas trouvé une oreille attentive. Les manifestations hebdomadaires drainent, désormais, de plus en plus de monde à mesure que le pouvoir poursuit son entêtement à se maintenir.

Marchant par milliers, les manifestants ont d’emblée chargé le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune en entonnant en choeur le fameux slogan “Tebboune mzaouar, jabouh el askar, makanch echarîa”, (Tebboune est un président fantoche ramené par les militaires. Il n’a pas de légitimité).

On pouvait entendre aussi : «Qolna el îssaba t’roh, ya hnaya ya entouma !» (On a dit que la bande doit partir. C’est nous ou bien vous), «Djazair horra dimocratia !» (Algérie libre et démocratique).

Sur les pancartes brandies, on peut lire, “notre révolution est une question de dignité”, “la fierté, l’espoir et l’avenir appartiennent aux étudiants”, “l’Algérie a besoins des profs, pas des flics”, “nous continuons de marcher jusqu’à ce que ce que le changement se produise”, “

“Même si l’on ne constate aucun changement sur le plan politique après une année de mobilisation, -c’est à dire que le pouvoir recourt toujours aux mêmes procédures, adopte le même comportement et ses symboles sont toujours là- , il est toutefois important de dire que le Hirak, de son côté, a gagné en force et en détermination”, témoigne un étudiant.

Pour les perspectives, le jeune étudiant est convaincu que «le Hirak va s’installer dans la durée” car il s’agit selon lui, “de la dignité des Algériens”.

“Les Algériens poursuivront leur mouvement pacifique jusqu’à le départ de tous ces prédateurs. C’est un combat de longue haleine, et nous devons rester déterminés et patients si nous voulons aboutir à notre démarche. Nous devons aussi fixer des objectifs à court, à moyen et à long termes en restant attachés à nos principes qui sont la solidarité, l’unité, le pacifisme”, insiste-il.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR