Connect with us

Politique

4e sit-in de solidarité avec Khaled Drareni : “Libérez les détenus, libérez la Justice”

Meriem Nait Lounis

Published

on

Quelques heures avant le verdict de son procès en appel, les sympathisants de Khaled Drareni ont organisé le 4e sit-in consécutif au cœur de la capitale pour exprimer leur soutien avec le journaliste.

En cette journée de septembre ensoleillée, il est presque midi à Alger, sous un ciel dégagé, les premiers manifestants pointent à la maison de la presse Taher Djaout devenue, depuis quatre semaines, le lieu coutumier des rassemblements de soutien aux journalistes prisonniers.

Militants politiques, avocats, des figures du hirak, étudiants et un nombre important de journalistes sont venus marquer leur solidarité avec le fondateur du site d’informaition Casbah Tribune mais pas uniquement, les journalistes Abdelkarim Zghileche et Said Boudour ont été cités à plusieurs reprises par les protestataires.

« Libérez la presse, libérez la Justice », «  Khaled Drareni est un journaliste libre » «  Algérie libre et démocratique » « libérez les détenus » «  libérez l’Algérie », sont les principaux slogans de cette mobilisation.

 Les protestataires ont également défié le ministre de la communication, porte-parole officiel du gouvernement,  Amar Belhimer en scandant « Belhimer abandonnez, la presse est plus grande que vous».

« Free Khaled Drareni, Abdelkarim Zeghileche et tous les détenus d’opinion » peut-on lire sur une des pancartes brandies. A côté des pancartes, des dizaines de portraits de Khaled été hautement portées.

« Si la loi est appliquée, Khaled Drareni, Slimane Hamitouche et Samir Belarbi seront innocentés », espère maitre Zoubida Assoule. « Si la justice n’est toujours pas indépendante et qu’elle persiste dans l’erreur du juge de première instance il nous reste que la cassation et surtout la mobilisation citoyenne », explique-t-elle.

De son côté, le militant Djalel Mokrani estime que «Khaled Drareni n’a pas fait de crime, il n’a pas à être derrière les barreaux, Khaled n’a fait qu’exercer sa fonction noble de journaliste ».

En détention provisoire depuis le 29 mars dernier. Khaled Drareni a été condamné à 3 ans de prison ferme et une amende de 50.000 DA par le tribunal de Sidi M’hamed le 10 août dernier tandis que ses co-inculpés ont écopé de deux ans de prison dont quatre mois ferme . Les trois sont accusés d’«  incitation à attroupement non armé » et «  atteinte à l’unité nationale ».

Monde

Libye : Fayez al-Sarraj prêt à démissionner avant fin octobre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, Fayez al-Sarraj, s’est dit ,mercredi, prêt à quitter ses fonctions avant fin octobre pour céder la place à un nouvel exécutif issu des pourparlers interlibyens.

Par cette démission Fayez al-Sarraj dit espérer concrétiser la paix et trouver une issue politique à la crise que connaît la Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011.

“J’annonce à tous mon souhait sincère de céder mes fonctions à un prochain pouvoir exécutif avant fin octobre au plus tard“, a-t-il déclaré lors d’une brève allocution télévisée.

Notons que depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est déchirée par une lutte d’influence entre deux pouvoirs rivaux : le Gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU, soutenu par la Turquie et basé à Tripoli et un pouvoir incarné par le maréchal Khalifa Haftar qui est soutenu par une partie du Parlement élu et son président, Aguila Saleh et par l’Egypte.

En août dernier, le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) et le Parlement de l’est ont annoncé vendredi, séparément, la cessation des hostilités et l’organisation prochaine d’élections.

Continue Reading

Politique

Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le sociologue et historien, Abdelmadjid Merdaci, est décédé jeudi soir à l’âge de 75 ans des suites d’une longue maladie, a appris vendredi l’APS auprès de sa famille. Il sera inhumé aujourd’hui à Constantine.

Historien, docteur d’Etat en sociologie, et écrivain, le défunt était enseignant chercheur à l’université de Constantine.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le Mouvement national algérien et la Guerre de libération nationale, la musique algérienne et l’histoire de la ville de Constantine. Nous citons, entre autres titres, “Dictionnaire des musiques et des musiciens de Constantine”, “La fonction présidentielle en Algérie”, “Constantine, citadelle de vertige” et “Tata, une femme dans la ville”.

Le défunt est aussi connu pou avoir contribué dans plusieurs quotidien nationaux.

Continue Reading

Politique

Khaled Drareni a introduit une demande de pourvoi en cassation à la Cour suprême

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR |

Après le verdict du procès en appel, prononcé par la cour d’Alger le mardi 15 septembre qui a condamné le journaliste Khaled Drareni à une peine de deux ans de prison ferme. Ce dernier a déposé sa demande de pourvoi en cassation auprès de la Cour Suprême, a-t-on appris de l’avocat Abdelghani Badi, membre du collectif de la défense.

Condamné en première instance le 10 août 2020 à une peine de 3 ans de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed. Il a été poursuivi pour « incitation à un attroupement non armé et atteinte à l’intégrité du territoire national ».

Pour rappel, Khaled Drareni a été arrêté le 28 mars dernier et placé sous mandat de dépôt le lendemain par le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed. Il a été emprisonné à la prison d’El Harrach avant qu’il ne soit transféré au pénitencier de Koléa dans la wilaya de Tipaza.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR