Suivez-nous

Politique

47e vendredi : Véritable chasse à l’homme à Alger

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© Interlignes, photo archive| Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat

Plusieurs manifestants venus participer au 47e vendredi de mobilisation consécutif contre le pouvoir en place sont interpellés aujourd’hui 10 janvier à Alger.

Alors qu’ils étaient plusieurs dizaines à venir devant les arrêts de bus “Meissonier”, à la rue Didouche Mourad, les protestataires qui ont commencé à scander et brandir les pancartes ont été chassés par la police.

Au début, ils sont juste repoussés vers la rue Victor Hugo pour les éloigner de l’axe Didouche Mourad, mais les policiers déployés en nombre important ont chargé les manifestants vers la rue Hassiba Ben Bouali.

Ces derniers sont restés pacifiques malgré les quelques interpellations qui ont eu lieu.

Plusieurs fourgons cellulaires sont postés un peu partout dans le centre d’Alger, pour éventuellement, interpeller les manifestants qui osent lever leur voix.

“Les mesures d’apaisement commencent à se concrétiser sur le terrain à l’occasion de ce 47e vendredi de mobilisation consécutive”, a crié un manifestant face à un policier qui a tenté d’arracher une pancarte à une manifestante qui s’est évanouie par la suite.

Devant le siège du RCD au 87, Rue Didouche Mourad, un important dispositif est déployé même devant la porte du bureau régional d’Alger.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR