Suivez-nous

Campus

40e mardi : Les étudiants disent “non” à l’élection présidentielle

Des milliers d’étudiants ont défilé dans les rues e la capitale ainsi que dans plusieurs autres villes du pays. Les manifestants “rejettent la présidentielle du 12 décembre organisée par les membres de la bande”.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Crédit photo: INTERLIGNES Media. 30e mardi des étudiants ( photo archives)

La marche des étudiants commence à devenir “comme celle du vendredi” nous déclare un enseignant qui continue à manifester tous les mardis. Des milliers d’étudiants, appuyés par d’autres manifestants de tous âges, ont défilé dans le calme dans les rues de la Capitale. “Non au vote de la honte avec la bande“, “l’Algérie n’est pas à vendre” et “Djazair Houra démocratia (Algérie libre et démocratique)”, ont scandé les manifestants qui ont entamé leur marche vers 11H00, à partir de la place des Martyrs comme à chaque mardi.

Marco, étudiant, est l’un des membres les plus influents. “C’est normal qu’il se cache derrière un pseudo, car il est visé par les agents des services de sécurité en civil“, nous confie Ania, une de ses collègues. Pour Marco, “le Hirak doit continuer sa mission qui est la revendication d’une Algérie libre et démocratique”.

Nous sommes contre cette élection de la honte, mais s’ils (les tenants du pouvoir Ndlr) insistent sur sa tenue avec la force, il ne faudra pas qu’on tombe dans ce piège. Au contraire, nous devons rester pacifiques, car c’est ce qui constitue notre force” nous confie l’étudiant qui précise que “même si l’élection aura lieu, il faudra maintenir la mobilisation, car le combat est long” conclut-il.

Les étudiants qui ont sillonné les rues de la capitale jusqu’à la Grande Poste ont mis fin à leur manifestation devant cet édifice public, lieu symbolique du Hirak, vers 13H00. Il est important de signaler que la manifestation s’est tenue dans le calme total et qu’il n’y a eu aucune interpellation.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR