Connect with us

Politique

35e sommet de l’UA: l’organisation face à de nouveaux défis

Published

on

© DR | 35e sommet de l'UA

Les travaux du 35e sommet de l’union Africaine se teindra ce samedi et dimanche dans la capitale éthiopienne Adis Abeba. Plusieurs questions sont inscrites au menu de ce sommet, notamment celle du climat , la paix , la production du vaccin ainsi que d’autres dossiers liés à l’instabilité institutionnelle au continent.

Après deux sessions virtuelles (2020 et 2021) en raison de la pandémie, le 35e Sommet de l’UA se tiendra en présentiel.

A l’ordre du jour de la conférence de l’Union, figure la présentation de rapports liés à plusieurs questions, dont le rapport attendu du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique, selon l’agenda du sommet rendu public par l’UA.

Il sera également question, lors de ce sommet, de débattre du statut d’observateur à l’UA accordé à l’Entité sioniste par Mahamat Moussa Faki, le président de la Commission de l’union. L’Algérie et l’Afrique du Sud, qui figurent parmi les pays membres s’opposant fermement à cette décision, l’ont inscrite à l’ordre du jour du sommet.

D’autre part, Cyril Ramaphosa, président sud-africain, fera un point sur la réponse africaine à la pandémie. Les membres écouteront également un exposé du président de la Banque africaine de développement (BAD) sur la mobilisation des ressources financières pour le redressement économique de l’Afrique.

De plus, il est attendu la présentation du rapport d’Issoudou Mahamadou, ancien président du Niger, sur la promotion des questions relatives à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Le président sénégalais Macky Sall doit prendre les commandes de l’UA pour un mandat d’un an succédant au président congolais Félix Tshisekedi. Ses priorités en matière de paix et de sécurité seront inévitablement déterminées par les événements sur le terrain mais il devra probablement accorder une attention particulière à la lutte contre le terrorisme, compte tenu de la menace croissante du phénomène au Sahel, estiment des observateurs.

Autre sujet important, la pandémie de la Covid-19. Le Sénégalais Macky Sall a déclaré qu’il se concentrerait sur la crise sanitaire pendant sa présidence, en s’efforçant notamment de garantir l’accès à davantage de vaccins en provenance de l’étranger et d’accélérer la fabrication de vaccins en Afrique.

Priorités de l’UA

Au menu de cet agenda chargé, il est également prévu de débattre autour des changements non constitutionnels opérés par des militaires notamment au Tchad, au Mali, au Soudan, en Guinée et récemment au Burkina Faso.

Le mois de juillet 2022 marquera les vingt ans de la création officielle de l’UA à Durban, Afrique du Sud. Le vingtième anniversaire de l’Organisation panafricaine est l’occasion pour les Etats membres d’examiner le rôle de l’UA face à l’évolution des problèmes de paix et de sécurité en Afrique.

L’UA a remporté quelques victoires au cours de l’année écoulée. En Zambie, elle a veillé à ce que le transfert de pouvoir se fasse sans heurts. Elle a persévéré dans sa réponse énergique à la pandémie de Covid-19, en faisant pression pour un accès équitable aux vaccins et un allégement de la dette des pays particulièrement vulnérables, constate Cris Group dans une récente analyse sur l’union.

Toutefois, « la réponse incohérente de l’UA à la série de changements anticonstitutionnels de gouvernements a été particulièrement préjudiciable », estime l’ONG qui œuvre en faveur de la résolution des conflits.

En 2022, l’Organisation panafricaine est aussi appelée à accorder de l’attention à plusieurs élections, en particulier celles retardées en Somalie, au Tchad, au Mali et en Libye, résume Crisis Group.

Outre les démarches qu’elle doit entreprendre pour parvenir à un cessez-le-feu en Ethiopie, où le conflit entre le gouvernement et le Front de libération du peuple de Tigré a fait plusieurs milliers de morts, l’UA devrait redoubler d’efforts pour aider au retrait des combattants étrangers de la Libye et à résoudre l’impasse politique dans laquelle se trouve le Soudan.

La situation sécuritaire au Sahel demeure un défi pour l’organisation qui tentera de renforcer son engagement pour la paix, la sécurité et le développement dans cette région.

Avec APS

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR